Hamilton se méfie de la Scuderia Ferrari

Un an après avoir signé la première victoire de sa carrière en F1, Lewis Hamilton revient à Montréal avec l'ambition de doubler la mise et de distancer ses principaux rivaux dans la course au titre mondial

Un an après avoir signé la première victoire de sa carrière en F1, Lewis Hamilton revient à Montréal avec l'ambition de doubler la mise et de distancer ses principaux rivaux dans la course au titre mondial.

Les choses ne seront pourtant pas aisées pour le britannique, qui redoute surtout la compétitivité des Ferrari. Reste à savoir si la MP4-23 sera en mesure de prendre l'ascendant sur les monoplaces de l'écurie italienne, comme ce fut le cas l'année dernière.

"Je crois que c'est difficile à dire. L'an passé, je pense que nous avions une très bonne voiture. Evidemment avec les aides au pilotage que nous avions, je pense que le package était meilleur dans bien des domaines que celui que nous avons cette saison."

"Mais nous devrions être légèrement plus à l'aise sur les vibreurs, ce qui convient particulièrement bien à ce genre de circuit. Puis nous avons amélioré le moteur et l'aérodynamique, donc dans l'ensemble nous devrions être plus rapides."

"Il sera intéressant de voir qui sera rapide aujourd'hui. L'équipe qui aura la voiture la plus rapide en ligne droite, nous savons déjà qui ce sera, alors il sera difficile de les battre [Hamilton fait allusion à Ferrari]. Mais je suis assez optimiste et je sens que nous pouvons faire la différence ici."

Malgré son triomphe dans les rues de Monaco deux semaines plus tôt, le pilote McLaren ne s'emballe pas pour autant. Il préfère dédier cette victoire à son équipe et se concentrer sur la suite du championnat.

"Pour être honnête, je ne pense pas que cela fasse une grande différence. Nous avons eu quelques très bonnes courses. Je crois surtout que c'était un sacré coup de boost pour l'équipe, pas pour moi. Ils ont travaillé si dur, ils méritaient ça plus que quiconque. En revanche, pour ma part, je n'ai pas particulièrement besoin d'être boosté."

"J'avais réalisé quelques bonnes courses auparavant donc il est évident que c'était agréable de l'emporter, mais ça ne m'excite pas plus que de raison," a ajouté le vice-champion 2007 lors de la conférence de presse.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités