Lauda : "La FIA doit punir Renault sévèrement"

Le triple champion du monde Niki Lauda estime que dans l'affaire du Grand Prix de Singapour 2008, la FIA va devoir infliger de lourdes sanctions à l'encontre de l'écurie Renault

Le triple champion du monde Niki Lauda estime que dans l'affaire du Grand Prix de Singapour 2008, la FIA va devoir infliger de lourdes sanctions à l'encontre de l'écurie Renault.

Flavio Briatore et Pat Symonds ayant quitté leurs fonctions hier, la marque au losange devrait être représentée par un avocat lors de l'audition devant le Conseil Mondial, qui se tiendra lundi prochain à Paris.

Devant les membres du conseil, l'avocat de Renault devrait demander la clémence en insistant sur le fait que seul un groupe restreint de personnes au sein de l'écurie était au courant de l'affaire.

Cependant, Lauda pense que cette affaire est à la fois plus sérieuse que celle de Michael Schumacher qui a délibérément arrêté sa 248-F1 dans les rues de Monaco et l'affaire d'espionnage opposant McLaren et Ferrari en 2007.

Par conséquent, l'Autrichien considère que la Fédération Internationale de l'Automobile va devoir se montrer sévère avec Renault et lui infliger de lourdes sanctions.

"Lorsque j'ai pour la première fois entendu parler des accusations qui affirmaient que Renault avait demandé à Nelson Piquet de se 'crasher' délibérément, la question était de savoir si c'était vrai ou faux."

"S'il se trouvait que c'était vrai, ça reviendrait à être la pire chose qui ne soit arrivée en Formule 1," confie-t-il au Daily Mail.

"Il n'y a qu'un autre incident qui s'en rapproche : Michael Schumacher qui gare sa Ferrari sur la trajectoire à Monaco en 2006 pour bloquer Fernando Alonso dans son dernier tour de qualification. Mais vraiment, même ça ce n'est pas comparable."

"Oui, l'affaire d'espionnage avec McLaren il y a deux ans était extrêmement sérieuse mais les mécaniciens ne discutaient que des données techniques entre eux."

"Cependant, ceci est nouveau. Les plus gros dégâts jamais vus. Maintenant, la FIA doit lourdement punir Renault pour restaurer la crédibilité dans ce sport," explique Lauda.

L'ancien pilote de Formule 1 s'est également montré très déçu par la position et les réactions de Briatore : "Ce qui m'a également vraiment bouleversé, c'est ce que qu'a dit Flavio Briatore ce week-end. Il a tout nié."

"Ses messages étaient troublants, il a même fait des commentaires sur la vie privée de Piquet. C'était incroyable. Et maintenant que Briatore a été mis à la porte, nous devons assumer que les allégations faites contre Renault soient toutes vraies."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso , Niki Lauda , Nelson Piquet , Flavio Briatore
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités