Le Président de Pirelli monte au créneau

partages
commentaires
Le Président de Pirelli monte au créneau
30 mai 2014 à 10:00

La saison dernière, Pirelli s’était retrouvé sous le feu des critiques pour avoir conçu des pneumatiques subissant une très forte dégradation

La saison dernière, Pirelli s’était retrouvé sous le feu des critiques pour avoir conçu des pneumatiques subissant une très forte dégradation. L’épisode du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone était devenu le point culminant des critiques après les incidents survenus en course.

Quelques mois plus tard, après avoir pu changer ses gommes en cours de saison – non sans une certaine polémique –, Pirelli prolongeait son contrat pour rester le manufacturier unique de la Formule 1 trois saisons de plus. Retenant les leçons de la saison dernière, mais respectant également le cahier des charges imposé, la firme de Milan a opté cette année pour une approche plus conservatrice.

Après les premières courses où les nouvelles unités de puissance V6 turbo ont monopolisé bien des discussions, Pirelli s’est de nouveau retrouvé au cœur de certaines critiques. Bien que moins virulents que la saison passée, certains pilotes comme Romain Grosjean et Fernando Alonso à Monaco ont néanmoins estimé que les gommes italiennes étaient désormais trop dures, et donc pas assez rapides… Président de Pirelli, Marco Tronchetti Provera a tenu à défendre les intérêts de sa marque.

« Nous sommes conscients des commentaires négatifs de certains pilotes », a-t-il confié à Speedweek. « Normalement, nous écoutons toutes les critiques, mais nous nous sommes toujours concentrés sur la sécurité, particulièrement avec cette nouvelle ère du turbo. »

Provera a surtout noté que les critiques émanaient une nouvelle fois des équipes en difficultés en termes de performance. « C’est plus facile de fournir seulement quelques équipes avec des pneus plutôt qu’un plateau complet, car à chaque fois qu’une équipe ne va pas bien et que personne ne sait qui blâmer, on commence généralement par s’en prendre au manufacturier de pneus », a-t-il rappelé.

Prochain article Formule 1
Haas Formula attendra 2016

Article précédent

Haas Formula attendra 2016

Article suivant

Senna - Prost, son meilleur rival [3/3]

Senna - Prost, son meilleur rival [3/3]

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Romain Grosjean
Type d'article Actualités