Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019

À l'aube des premiers essais libres du Grand Prix d'Autriche, Charles Leclerc et Sebastian Vettel font profil bas.

Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019

Depuis les essais hivernaux décevants de Ferrari à Barcelone, le discours en provenance de Maranello est fait d'incertitude et de pessimisme quant aux performances attendues pour le début de saison. Malgré la parenthèse provoquée par la crise du coronavirus, ce sentiment n'a pas changé dans les rangs de la Scuderia avant le Grand Prix d'Autriche qui va enfin ouvrir la saison. L'écurie italienne affirme être en difficulté avec sa SF1000 et avoir conscience des problèmes sans pouvoir les résoudre dans l'immédiat.

Tandis que le directeur Mattia Binotto tenait déjà des propos très prudents ces dernières semaines, Charles Leclerc est allé plus loin, avec déjà la perspective d'une saison particulièrement délicate. "Je pense que ce sera une saison très difficile pour nous", assène le Monégasque ce jeudi dans le paddock du Red Bull Ring. "Ce ne sera clairement pas simple. Nous avons encore ce point d'interrogation, et nous devons attendre les qualifications pour être certains de ce que nous disons, même si nous sommes sûrs à 99% que ce sera plus difficile que l'an dernier."

Lire aussi :

Le décor a le mérite d'être planté et les attentes des tifosi sont ménagées depuis quelque temps déjà. La monoplace 2020 ne semble pas donner satisfaction, bien que son réel niveau de performance par rapport à la concurrence soit encore à découvrir. Ferrari a travaillé d'arrache-pied pour y apporter des corrections, mais celles-ci n'arriveront pas avant la troisième manche en Hongrie.

"Ce sera intéressant de voir où nous nous situons, afin d'avoir une réponse", estime Sebastian Vettel avant ce premier week-end. "À ce stade, on ne sait pas non plus quelle sera la durée de la saison. Nous avons huit Grands Prix programmés pour le moment. Est-ce qu'il y aura ces huit courses, est-ce qu'il y en aura plus, beaucoup de choses sont incertaines. Peu importe, nous essayons de faire de notre mieux et de tout avoir sur la voiture dès que possible. Ça a toujours été le cas. Nous n'avons pas pu le faire à temps pour ici, mais la Hongrie n'est que dans deux semaines. Le planning était très serré depuis la réouverture de l'usine."

À en croire Charles Leclerc, Ferrari a dû prendre autant de temps que nécessaire pour identifier les réelles faiblesses de son auto avant de pouvoir s'y attaquer concrètement. "Après les essais [hivernaux], nous savions plus ou moins que nous n'étions pas où nous voulions, surtout avec le rythme de qualifications", souligne-t-il. "Après il y a eu toute cette situation du coronavirus, tout a été fermé. Quand ils ont rouvert, nous avons de nouveau analysé les données durant le peu de temps que nous avions, et nous avons décidé de faire un pas en arrière pour d'abord essayer d'analyser d'où venait le problème avant de travailler dessus. Nous en sommes là pour le moment. Nous avons tenté une option différente pour Budapest, mais il n'y avait pas assez de temps pour apporter ça ici."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Article précédent

Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Article suivant

Le nouvel aileron avant de Renault, élément clé de son évolution

Le nouvel aileron avant de Renault, élément clé de son évolution
Charger les commentaires
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021