Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019

À l'aube des premiers essais libres du Grand Prix d'Autriche, Charles Leclerc et Sebastian Vettel font profil bas.

Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019

Depuis les essais hivernaux décevants de Ferrari à Barcelone, le discours en provenance de Maranello est fait d'incertitude et de pessimisme quant aux performances attendues pour le début de saison. Malgré la parenthèse provoquée par la crise du coronavirus, ce sentiment n'a pas changé dans les rangs de la Scuderia avant le Grand Prix d'Autriche qui va enfin ouvrir la saison. L'écurie italienne affirme être en difficulté avec sa SF1000 et avoir conscience des problèmes sans pouvoir les résoudre dans l'immédiat.

Tandis que le directeur Mattia Binotto tenait déjà des propos très prudents ces dernières semaines, Charles Leclerc est allé plus loin, avec déjà la perspective d'une saison particulièrement délicate. "Je pense que ce sera une saison très difficile pour nous", assène le Monégasque ce jeudi dans le paddock du Red Bull Ring. "Ce ne sera clairement pas simple. Nous avons encore ce point d'interrogation, et nous devons attendre les qualifications pour être certains de ce que nous disons, même si nous sommes sûrs à 99% que ce sera plus difficile que l'an dernier."

Lire aussi :

Le décor a le mérite d'être planté et les attentes des tifosi sont ménagées depuis quelque temps déjà. La monoplace 2020 ne semble pas donner satisfaction, bien que son réel niveau de performance par rapport à la concurrence soit encore à découvrir. Ferrari a travaillé d'arrache-pied pour y apporter des corrections, mais celles-ci n'arriveront pas avant la troisième manche en Hongrie.

"Ce sera intéressant de voir où nous nous situons, afin d'avoir une réponse", estime Sebastian Vettel avant ce premier week-end. "À ce stade, on ne sait pas non plus quelle sera la durée de la saison. Nous avons huit Grands Prix programmés pour le moment. Est-ce qu'il y aura ces huit courses, est-ce qu'il y en aura plus, beaucoup de choses sont incertaines. Peu importe, nous essayons de faire de notre mieux et de tout avoir sur la voiture dès que possible. Ça a toujours été le cas. Nous n'avons pas pu le faire à temps pour ici, mais la Hongrie n'est que dans deux semaines. Le planning était très serré depuis la réouverture de l'usine."

À en croire Charles Leclerc, Ferrari a dû prendre autant de temps que nécessaire pour identifier les réelles faiblesses de son auto avant de pouvoir s'y attaquer concrètement. "Après les essais [hivernaux], nous savions plus ou moins que nous n'étions pas où nous voulions, surtout avec le rythme de qualifications", souligne-t-il. "Après il y a eu toute cette situation du coronavirus, tout a été fermé. Quand ils ont rouvert, nous avons de nouveau analysé les données durant le peu de temps que nous avions, et nous avons décidé de faire un pas en arrière pour d'abord essayer d'analyser d'où venait le problème avant de travailler dessus. Nous en sommes là pour le moment. Nous avons tenté une option différente pour Budapest, mais il n'y avait pas assez de temps pour apporter ça ici."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Article précédent

Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Article suivant

Le nouvel aileron avant de Renault, élément clé de son évolution

Le nouvel aileron avant de Renault, élément clé de son évolution
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021