Les raisons du succès du Grand Prix de Singapour

Alors que certains pays, comme la Corée du Sud et l’Inde, ont perdu leurs Grands Prix, Singapour connaît un succès incroyable. Quelles en sont les raisons?

Les raisons du succès du Grand Prix de Singapour
Singapour
Singapour
Singapour
Singapour
Singapour
Singapour
Singapour de nuit

Les choses avaient pourtant mal commencé pour le Grand prix de Singapour. Lors de la première édition en 2008, la course fut manipulée par les dirigeants de l’écurie Renault, provoquant le fameux scandale du Crashgate qui mena directement au retrait du constructeur français de la F1.

Mais depuis, Singapour s’est bâti une solide réputation dans le monde de la F1. L’organisation de la course est irréprochable, c’est l’endroit idéal pour faire des affaires et ses soirées animées sont parmi les meilleures au monde.

En comparaison, l’Inde et la Corée du Sud, les plus récentes courses disputées en Asie, ont disparu, alors que d’autres un peu plus anciennes, comme la Malaisie et le Japon, n’ont pas réussi à progresser afin de devenir des incontournables comme l’est Singapour. Comment expliquer un tel succès?

Tout d’abord, Singapour est connu comme étant un centre d’affaires mondial. Au cours des neuf dernières années, la Banque mondiale l’a nommé "Meilleur endroit pour effectuer des affaires".

Décor de carte postale

Singapour est la quatrième plus importante place d’affaires au monde et une plaque tournante majeure pour le trafic aérien et les marchandises. Singapour possède toutes les infrastructures nécessaires et une organisation bien huilée pour faciliter les échanges commerciaux. Forbes la nomme d’ailleurs la ville la plus influente d’Asie.

Singapour est aussi un endroit de richesse. Le revenu moyen par habitant est de 82'762$, ce qui la place au troisième rang au monde selon le classement du Fond monétaire international, et au quatrième rang selon la Banque mondiale. Avec ses habitants fortunés et ses visiteurs aisés, Singapour représente un paradis pour les sponsors.

Avec des événements mondains organisés dans des restaurants et des bars branchés nichés aux sommets des gratte-ciel illuminés, le monde de la F1 peut ainsi effectuer des présentations et des rendez-vous grandioses.

L’idée de conserver un horaire calqué sur l’Europe apporte son lot d’avantages. La journée commence alors que le soleil se couche et que la température descend progressivement. C’est alors que l’action commence dans les bars de la ville et que les cartes d’affaires s’échangent à grande vitesse. 

Seule course disputée de nuit jusqu’en 2014, la ville de Singapour, entièrement illuminée, possède une touche de fascination qui explique son succès.

La F1 génère d’énormes revenus

Les organisateurs estiment que lors des quatre premières éditions de l’événement, 100 millions de personnes ont regardé la course à la télévision tandis qu’entre 200' 000 et 300'000 fans se massaient sur place. Au cours de la même période, on estime à 410$ millions les revenus générés par la clientèle qui assiste au Grand Prix.

Un autre avantage que possède la course de Singapour réside dans ses relations étroites avec son sponsor titre, Singapour Airlines. La compagnie aérienne propose à ses clients des offres spéciales pour le Grand Prix, incluant le transport aérien, les billets de tribunes et les chambres d’hôtels, ce qui incite plusieurs fans de l’étranger à voyager à Singapour. De plus, la compagnie effectue beaucoup de promotion autour du globe afin de faire connaître la course.

Il est aussi très facile de se rendre à Singapour. C’est une plaque tournante internationale majeure, et un endroit de départ ou d’arrivée de choix pour une excursion en Asie, avant ou après le Grand Prix. Près de 40% des spectateurs proviennent de pays étrangers, essentiellement du Royaume Uni et de l’Australie.

Pour ce pays, la Formule 1 ne représente qu’une façon d’assurer sa promotion sur la scène internationale. En effet, en 2015, Singapour aura organisé un Grand Prix de F1, les Jeux du sud-est asiatique, le Barclays Asia Trophy et le IRB Sevens World Series.

Le gouvernement a aussi démontré un vif intérêt dans l'organisation de Championnats du Monde de natation et d'un tournoi majeur du tennis féminin. Le gouvernement a aussi beaucoup investi afin que la course continue à être un succès, et s’assure de jumeler le Grand Prix avec des événements culturels et sportifs spéciaux ainsi que des concerts.

Douloureuses comparaisons

En comparaison, le Grand Prix d’Inde s’est fait torpiller par son propre gouvernement quand ce dernier a refusé de revenir sur sa décision de classer la course de F1 comme un ‘divertissement’ et non pas un ‘sport’, ce qui a obligé les écuries à payer des taxes énormes. Quand on a constaté qu’aucun accord n’était possible sur cette question épineuse des taxes, la course a été abandonnée.

L’attrait de Singapour réside dans sa situation géographique. C’était tout le contraire dans le cas de la Corée du Sud, car le circuit international de Yeongam est situé à cinq heures de train rapide de Séoul, et à une grande distance de villes majeures.

Les plans de développement de la région qui entoure le circuit coréen sont tombés à l’eau quand l’argent vint à manquer.

partages
commentaires
Les conditions s'améliorent à Singapour

Article précédent

Les conditions s'améliorent à Singapour

Article suivant

Moteur neuf et incertitude pour Rosberg à Singapour

Moteur neuf et incertitude pour Rosberg à Singapour
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021