McLaren ne serait pas étonné de voir Ferrari revenir dans le top 3

Pour Andreas Seidl, le directeur de l'écurie McLaren en F1, le fait de voir la Scuderia Ferrari éventuellement se joindre à la bataille pour la troisième place du classement constructeurs après son résultat du GP de Turquie ne serait pas étonnant.

McLaren ne serait pas étonné de voir Ferrari revenir dans le top 3

En terminant troisième et quatrième au terme du Grand Prix de Turquie, Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont permis à Ferrari d'empocher un total de 27 points, signant ainsi le meilleur résultat d'ensemble de la Scuderia cette année. À trois courses du terme de la campagne 2020, la structure de Maranello compte 130 unités, soit 24 de retard sur Racing Point, 19 sur McLaren et six sur Renault.

McLaren a limité les dégâts à Istanbul après de mauvaises qualifications en plaçant Carlos Sainz et Lando Norris aux cinquième et huitième rangs respectivement. Pour Andreas Seidl, team principal de l'écurie basée à Woking, la lutte promet d'être accrochée. "C'était évidemment très bien pour nous de signer ce résultat car il nous maintient dans la lutte pour le championnat constructeurs", a-t-il déclaré en réponse à Motorsport.com.

Lire aussi :

"C'est une bonne chose, mais nous n'avons clairement pas, je dirais, la troisième ou la quatrième voiture la plus rapide actuellement dans cette bataille. Et avec ce que nous avons vu de Ferrari également, un bon résultat de plus et soudainement il s'agit d'une lutte entre quatre équipes pour les troisième, quatrième, cinquième [et] sixième places."

"Je ne suis pas inquiet ou préoccupé [par le retour de Ferrari], je suis juste réaliste. Et je sais ce qu'une équipe comme Ferrari, avec toutes ses ressources, peut faire et ce n'est pas une surprise qu'ils reviennent en cours de saison. Donc nous n'avons jamais sous-estimé la puissance dont dispose Ferrari. Ils ont deux grands pilotes, et évidemment une grande équipe. C'est la réalité."

"Nous avons une voiture compétitive, qui est agressive par rapport à l'an passé, nous avons désormais je ne sais combien de points, probablement plus que l'année dernière après autant de courses [149 en 2020 contre 83 en 2019 après 14 GP, ndlr], ce qui démontre à nouveau que nous avons fait un énorme pas en avant. Mais, dans le même temps, nous avons des rivaux très solides."

"Nous espérons juste pouvoir maintenir cette bataille jusqu'à la dernière course, et en tant qu'équipe nous allons tout donner. Je vois comme tout le monde est impliqué au sein de l'écurie, à quel point l'état d'esprit est excellent dans le garage et à l'usine. Et cela me donne beaucoup de confiance dans le maintien de cette bataille."

Lire aussi :

Seidl insiste en tout cas sur la nécessité pour McLaren de tout bien faire lors des trois courses à venir, à Bahreïn et à Abu Dhabi. "Désormais, il est important pour nous de nous concentrer sur nous-mêmes. De voir que l'on peut encore extraire plus de performance de la voiture, surtout les samedis. Il est important de conserver un niveau de fiabilité élevé."

"Ensuite, il sera important de connaître des week-ends de course propres, d'optimiser l'opérationnel ainsi que la stratégie, au niveau des arrêts au stand. Et, avec nos deux bons pilotes, je crois que nous pourrons maintenir cette lutte. C'est ce sur quoi nous nous concentrons."

partages
commentaires

Voir aussi :

Retour sur la première victoire en F1 de Jacques Laffite

Article précédent

Retour sur la première victoire en F1 de Jacques Laffite

Article suivant

Rosberg : Égaler Schumacher, "un des plus grands exploits de l'Histoire du sport"

Rosberg : Égaler Schumacher, "un des plus grands exploits de l'Histoire du sport"
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021