Notes des pilotes
Formule 1 GP du Canada

Les notes du Grand Prix du Canada 2023

Après le Grand Prix du Canada, huitième manche de la saison 2023, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Notes Canada

Les lauriers pour Max Verstappen

Note : 10

Même un oiseau coincé dans l'une de ses écopes de frein n'a pas pu freiner la marche en avant de Max Verstappen. À 25 ans, le Néerlandais est devenu ce week-end l'égal d'Ayrton Senna en termes de victoires, en remportant (déjà) sa 41e course en Formule 1. Pour ce qui est du nombre de titres mondiaux, Verstappen n'aura qu'à patienter quelques mois compte tenu de sa folle forme du moment.

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing RB19 en parc fermé

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing RB19 en parc fermé

Le bonnet d'âne pour Carlos Sainz

Note : 3

La course de Carlos Sainz n'a pas été particulièrement mauvaise, l'Espagnol s'est contenté de suivre son coéquipier Charles Leclerc du départ à l'arrivée, mais le début du week-end du pilote Ferrari a été franchement navrant. Au-delà de son accident en essais libres, à de nombreuses reprises il s'est mis en travers du chemin de pilotes engagé dans un tour rapide, les obligeant à lever le pied voire à quitter la piste. Le paroxysme a été atteint en Q1, lorsque Yuki Tsunoda et Pierre Gasly ont, au même moment, évité la monoplace au ralenti de Sainz, garé en pleine trajectoire au bout d'une ligne droite où les monoplaces atteignent les 300 km/h. Pire, Sainz était informé par son stand que des voitures plus rapides se rapprochaient de lui, le #55 n'a donc aucune excuse.

Carlos Sainz, Ferrari SF-23, sort de sa voiture accidentée

Carlos Sainz, Ferrari SF-23, sort de sa voiture accidentée

Spain Fernando Alonso

Note : 9

Si les lauriers ont été attribués à Verstappen, Fernando Alonso a été tout aussi coruscant. Avec un nouveau départ depuis la première ligne, le double Champion du monde a livré une belle bataille face à Lewis Hamilton et fait tout son possible pour garder l'avantage sur le Britannique en dépit d'une nécessité d'effectuer du "lift and coast" en raison d'une fausse alerte.

United Kingdom Lewis Hamilton

Note : 8

Toujours très habile sur le Circuit Gilles-Villeneuve, Lewis Hamilton s'est chargé de mener l'assaut de Mercedes en début de course après l'erreur de son coéquipier George Russell. Il lui a manqué de précieux km/h pour se défendre face à Fernando Alonso mais il a signé un nouveau podium.

Monaco Charles Leclerc

Note : 7

Ça n'a pas été le meilleur des week-ends pour Charles Leclerc. Le Monégasque a vu les stratèges de la Scuderia se montrer trop frileux en qualifications lorsqu'il les implorait de passer en slicks, ce qui a mené à son élimination. Un Safety Car et une stratégie alternative à un arrêt l'ont aidé à remonter au classement, mais le rythme de sa SF-23 n'était clairement pas suffisant pour espérer jouer le podium.

Charles Leclerc, Ferrari SF-23, Alex Albon, Williams FW45, Carlos Sainz, Ferrari SF-23

Charles Leclerc, Ferrari SF-23, Alex Albon, Williams FW45, Carlos Sainz, Ferrari SF-23

Mexico Sergio Pérez

Note : 4

Ne pas figurer en Q3 pour la troisième fois de suite tout en étant au volant de la meilleure voiture du plateau, et de loin, relève de la faute professionnelle. Ne pas fendre le peloton en deux pour sauver les meubles en course l'est tout autant.

Thailand Alexander Albon

Note : 10

D'aucuns estimaient que Williams subissait une lourde perte en voyant George Russell rejoindre Mercedes fin 2021, toutefois il semble que l'équipe de Grove lui ait trouvé un excellent remplaçant en la personne d'Alexander Albon. Une fois de plus, le Thaïlandais a brillé avec sa modeste voiture en mettant à exécution des stratégies agressives. En qualifications, il a été le premier à chausser les slicks sur une piste encore humide et a été dûment récompensé avec le meilleur chrono de Q2. Le lendemain, il a donné son maximum pour retenir une flotte de pilotes enragés tout en étant chaussé du même train de pneus durs pendant 58 tours. Résultat : Williams a signé sa meilleure performance depuis le podium de Russell au GP de Belgique 2021.

Alex Albon, Williams FW45, Esteban Ocon, Alpine A523, Valtteri Bottas, Alfa Romeo C43, Lando Norris, McLaren MCL60

Alex Albon, Williams FW45, Esteban Ocon, Alpine A523, Valtteri Bottas, Alfa Romeo C43, Lando Norris, McLaren MCL60

France Esteban Ocon

Note : 7

Malheureusement pour Esteban Ocon, sa stratégie à deux arrêts, plus efficace, s'est heurtée à celle à un arrêt d'Albon. Le Français n'a ainsi pas été en mesure de se défaire du pilote Williams, dont la bonne vitesse de pointe le protégeait de toute tentative de dépassement. Ocon peut néanmoins se consoler en voyant le classement final des Ferrari et de la Red Bull de Pérez, qu'il n'aurait probablement pas pu poursuivre. 

Canada Lance Stroll

Note : 5

Lance Stroll n'est toujours pas prophète en son pays. Après des qualifications décevantes, le pilote Aston Martin a pu inscrire les deux points de la neuvième place en dépassant Valtteri Bottas dans les derniers mètres de la course, égalant ainsi son meilleur résultat à domicile. Mais dans l'autre AMR23, Fernando Alonso est monté sur son sixième podium de la saison...

Finland Valtteri Bottas

Note : 5

Si Valtteri Bottas a parfaitement mis à profit la sortie du Safety Car pour se placer dans le top 10 et y rester une fois son unique arrêt de la journée réalisé, nous lui enlevons un point pour la perte de la neuvième place dans les derniers mètres de la course, qui aurait pu être évitée avec une meilleure défense.

Valtteri Bottas, Alfa Romeo C43, Kevin Magnussen, Haas VF-23, Lando Norris, McLaren MCL60

Valtteri Bottas, Alfa Romeo C43, Kevin Magnussen, Haas VF-23, Lando Norris, McLaren MCL60

Australia Oscar Piastri

Note : 5

Suffisamment performant dans les conditions difficiles pour entrer en Q3, Oscar Piastri est parti à la faute lors de la dernière phase et a dû se contenter du huitième rang sur la grille. Auteur d'un bon départ, l'Australien a pu circuler devant son chef de file avant de rentrer dans le rang à la rentrée du Safety Car. Une prolongation de son deuxième relais a eu comme conséquence de le sortir de la course au top 10.

France Pierre Gasly

Note : 5

Pour la deuxième fois de suite, les qualifications ont coûté cher à Pierre Gasly. Coupable d'avoir gêné deux pilotes au GP d'Espagne, le Français s'est cette fois-ci retrouvé dans la position du freiné, ce qui a malheureusement mené à une élimination précoce en Q1. Le pari des pneus tendres au départ de la course n'a pas payé et pour couronner le tout, son arrêt a précédé de quelques minutes la sortie du Safety Car, permettant à ses adversaires directs de rester devant lui.

Pierre Gasly, Alpine F1 Team

Pierre Gasly, Alpine F1 Team

United Kingdom Lando Norris

Note : 6

Grondé par les commissaires pour avoir excessivement ralenti sous Safety Car (et ainsi créé un écart suffisamment important sur son équipier pour ne pas attendre derrière lui dans les stands), Lando Norris a ruiné dans l'affaire un week-end jusqu'ici très bien mené. Car une fois placé dans le train mené par Albon, le Britannique a vu le top 10 s'envoler. Félicitons-le tout de même pour son dépassement redoutable d'agressivité sur Bottas et sa tentative osée mais pas récompensée sur Ocon dans le tout dernier virage de la course.

Japan Yuki Tsunoda

Note : 6

Une fois de plus, Yuki Tsunoda a été condamné à mener une course anonyme en raison du manque de compétitivité de sa machine.

Germany Nico Hülkenberg

Note : 7

Héros malheureux des qualifications (il aurait dû partir en première ligne mais une pénalité l'a renvoyé en cinquième position), Nico Hülkenberg n'a surement pas été aidé par sa Haas VF-23. Dans l'incapacité d'avoir un bon rythme ou de préserver ses pneus, il s'est arrêté quelques minutes avant la sortie du Safety Car, crucifiant ainsi ses chances de top 10, qui étaient déjà particulièrement compromises.

Oscar Piastri, McLaren MCL60, Nico Hulkenberg, Haas VF-23

Oscar Piastri, McLaren MCL60, Nico Hulkenberg, Haas VF-23

China Zhou Guanyu

Note : 4

Un week-end à oublier pour Zhou Guanyu, qui n'a cessé d'être surclassé par son coéquipier.

Denmark Kevin Magnussen

Note : 4

Le rythme en course de Haas est si déplorable qu'il impressionne. Propulsé dans le top 10 lors de la sortie du Safety Car, Kevin Magnussen n'a jamais eu les armes pour marquer des points et a vite sombré dans les profondeurs du classement, non sans avoir fait perdre un temps précieux aux pilotes klaxonnant derrière lui. En matière de naufrage au Canada, celui de Haas ce week-end a de quoi rivaliser avec l'Empress of Ireland.

Netherlands Nyck de Vries

Note : 3

Mettre le bonnet d'âne à Nyck de Vries reviendrait à tirer sur l'ambulance en plus de crever ses pneus, siphonner son réservoir et briser ses vitres. Encore une copie navrante rendue par le Néerlandais, qui s'est pris les pieds dans le tapis dans sa lutte avec Magnussen en l'envoyant dans l'échappatoire après avoir bloqué ses pneus.

George Russell, Mercedes F1 W14, perd un pneu dans la pitlane

George Russell, Mercedes F1 W14, perd un pneu dans la pitlane

United Kingdom George Russell

Note : 4

Une rare erreur de pilotage aux lourdes conséquences. Alors qu'il était dans la lutte pour le podium en début de course, George Russell a trouvé le mur et a été propulsé au fond du classement. Le Britannique est certes parvenu à remonter mais sa Mercedes n'était pas en état de voir l'arrivée, laissant ainsi Aston Martin recoller au championnat constructeurs...

United States Logan Sargeant

Non noté

Avec seulement six petits tours parcourus avant l'abandon, difficile d'attribuer une note à Logan Sargeant. L'Américain a toutefois fait pâle figure face à son coéquipier en qualifications.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Chez Williams, des infrastructures "obsolètes depuis 20 ans"
Article suivant Ferrari a pu "montrer son vrai rythme" au Canada

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France