Cinq mois plus tard, O'Ward quitte le Red Bull Junior Team

Est-ce déjà la fin de l'aventure pour Patricio O'Ward avec Red Bull ? Il semble que ce soit le cas, et le Mexicain se sent trahi par les règles liées à la Super Licence.

Cinq mois plus tard, O'Ward quitte le Red Bull Junior Team

Red Bull a recruté Patricio O'Ward au sein de son programme de jeunes pilotes en mai dernier et l'a placé en Super Formula à la place de Dan Ticktum, avec une participation au meeting du Red Bull Ring en F2 pour remplacer Mahaveer Raghunathan, suspendu. O'Ward avait pourtant lancé sa saison en IndyCar chez Carlin, mais s'est donc concentré sur la Super Formula, où il a fini deux fois 14e et une fois sixième en trois courses. Il est toutefois écarté pour la dernière épreuve de la saison, qui aura lieu ce week-end, où la monoplace #15 du Team Mugen accueillera un troisième protégé de la marque au taureau : Jüri Vips.

Lire aussi :

Manquant quelque peu de pilotes capables de courir en Formule 1 outre ceux qui y sont déjà, Red Bull avait effectivement recruté O'Ward dans l'espoir que celui-ci soit éligible à la Super Licence. La FIA aurait assuré au principal intéressé, en début d'année, que c'était le cas. Pourtant, la réglementation est claire : elle indique que pour octroyer des points de Super Licence, un championnat doit "avoir au moins 12 pilotes prenant le départ de chaque week-end de course", tandis que "pour tout championnat comptant moins de 16 concurrents classés, 75% des points seront attribués".

La saison 2016 de Pro Mazda, avec la deuxième place d'O'Ward, ne respectait donc pas les critères, avec plusieurs meetings ne rassemblant que neuf concurrents. Pas mieux pour son titre d'Indy Lights en 2018, avec sept à neuf pilotes en piste selon les courses ; le doute était également légitime quant à la première place obtenue dans la catégorie Prototype Challenge de l'IMSA en 2017, puisque certaines courses n'avaient que trois voitures (soit un total de six pilotes) dans cette classe.

Patricio O'Ward, Team Mugen

Ce n'est pas la première fois qu'un membre du Red Bull Junior Team est victime d'un imbroglio lié à la Super Licence, puisque Dan Ticktum a fait une apparition remarquée et peu fructueuse dans le championnat hivernal de F3 Asie cette année, lequel ne respectait clairement pas les exigences de la FIA (au moins cinq week-ends de courses sur un minimum de trois circuits différents). Quoi qu'il en soit, O'Ward semble parti pour faire son retour en IndyCar après une parenthèse finalement malvenue dans sa carrière.

"La FIA nous a trahis tous deux [Red Bull et lui, ndlr]", déclare-t-il sans détour à RACER. "À vrai dire, il faut que j'aille quelque part pour gagner de l'argent, et ça n'allait pas être la F2. Si la F1 ne m'est pas accessible, je voulais être en IndyCar. Le Dr Marko [conseiller de Red Bull en sport auto] m'appelle Potato, et il m'a appelé pour dire : 'Potato, c'est très compliqué car tu n'as pas de points de Super Licence', et il n'y avait pas de scénario qui allait me donner une Super Licence. Je ne pouvais rien faire sans une Super Licence. On m'a fait signer grâce à ça, puis tout a mal tourné."

"J'ai appris que le sport auto n'était pas toujours un sport sympa, et je suis très reconnaissant envers Red Bull pour cette opportunité. Cela m'a montré le calibre du Dr Marko et les raisons pour lesquelles il a tant de succès. J'ai un immense respect pour lui et pour toute l'écurie. Il s'intéressait à mon avenir, ça fait plaisir. Les choses n'ont pas tourné comme prévu, mais il se préoccupait de mon avenir, et ça, c'est très cool."

O'Ward pourrait ainsi se diriger vers le projet Arrow McLaren SP en IndyCar. "Soyez patients, de bonnes choses arrivent. Red Bull allait me libérer en novembre, mais le Dr Helmut Marko m'a appelé et a dit : 'Tu as des options en IndyCar, saisis-les. C'est ton avenir'. J'apprécie vraiment qu'il ait fait ça", conclut-il.

Patricio O'Ward, MP Motorsport

partages
commentaires
Button sur Hamilton : Personne ne croyait au succès de Mercedes
Article précédent

Button sur Hamilton : Personne ne croyait au succès de Mercedes

Article suivant

Une zone DRS supplémentaire ajoutée au circuit de Mexico

Une zone DRS supplémentaire ajoutée au circuit de Mexico
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021