Pérez : "Avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé"

Sergio Pérez a décroché au Grand Prix de Turquie son premier podium de la saison, le neuvième de sa carrière.

Pérez : "Avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé"

Longtemps deuxième derrière Lance Stroll durant la première moitié de course, Sergio Pérez a ensuite fait le choix de ne pas chausser un train de pneus intermédiaires neufs. Rapidement dépossédé de la tête de la course par Lewis Hamilton, futur vainqueur, le Mexicain est entré en gestion tout autant qu'en résistance pour conserver sa place de dauphin jusqu'au bout. Un pari réussi avec brio, même s'il n'est pas passé loin de tout perdre dans le dernier tour face aux deux Ferrari. Ses gommes ont tenu pas moins de 48 tours mais le pilote Racing Point a une conviction : il n'aurait pas supporté une boucle de plus.

"Je l'ai dit à mon équipe par radio, je pense qu'avec un tour de plus, ces pneus auraient explosé", assure Pérez. "Les vibrations étaient extrêmement mauvaises vers la fin. Mais je crois aussi que c'est ce qui a permis de faire cette course, en prenant soin d'eux alors que les conditions commençaient à devenir plus sèches. L'équipe a fait un travail fantastique sur le plan stratégique pour lire la course. Lewis était extrêmement fort aujourd'hui, et à la fin nous étions morts, mais nous avons réussi à obtenir un bon résultat."

Lire aussi :

En début de course, Pérez a également dû contenir les assauts répétés de Max Verstappen, qui est finalement parti seul à la faute alors qu'il semblait proche de passer au virage 12. "Je ne pouvais rien voir dans mes rétroviseurs", raconte Pérez. "Mes rétros étaient plein de buée, donc mon ingénieur me donnait les écarts. Et puis tout à coup, j'ai vu Max sortir large puis disparaître."

L'autre moment chaud est survenu dans le dernier tour, quand il a failli perdre gros face au retour de Charles Leclerc, et avec un Sebastian Vettel en embuscade. "Je ne savais pas qu'il [Leclerc] était si proche de moi", souligne Pérez. "Dans le dernier tour il y a eu une belle bagarre avec lui. Il m'a dépassé au virage 10, puis je l'ai repris au virage 12. C'était une course chaotique, mais c'est un gros résultat pour nous."

Un gros résultat qui marque le meilleur résultat de l'écurie Racing Point en F1 depuis son podium au Grand Prix d'Italie 2012 sous l'entité Force India. Cette équipe, Pérez s'apprête à la quitter pour céder sa place à Vettel, sans savoir encore ce qu'il adviendra de son avenir. "C'est important de finir sur une bonne note", conclut le Mexicain. "Le reste n'est plus entre mes mains."

partages
commentaires
Lewis Hamilton s'est souvenu de la leçon du GP de Chine 2007
Article précédent

Lewis Hamilton s'est souvenu de la leçon du GP de Chine 2007

Article suivant

Leader solide puis en perdition, Stroll "ne comprend pas"

Leader solide puis en perdition, Stroll "ne comprend pas"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021