Des pertes records pour la Formule 1 en 2020

La Formule 1 a enregistré d'importantes pertes en 2020, une année marquée par le chamboulement du calendrier et beaucoup de courses à huis clos en raison de la pandémie de COVID-19.

Des pertes records pour la Formule 1 en 2020

Les résultats financiers de Liberty Media pour l'ensemble de l'année 2020, qui ont été publiés ce vendredi, révèlent que les revenus de la F1 ont chuté de 44% par rapport à l'année dernière, ce qui représente une perte totale de 386 millions de dollars (environ 320 millions d'euros).

Les revenus globaux ont chuté de 2,022 milliards de dollars en 2019 à 1,145 milliard la saison dernière, tandis que le modeste bénéfice de 17 millions de dollars affiché en 2019 s'est transformé en une perte d'exploitation de 386 millions après paiement des équipes. Le total des paiements partagés entre les dix équipes est passé de 1,012 milliard de dollars en 2019 à seulement 711 millions l'année dernière.

Lire aussi :

Liberty a expliqué : "Les paiements des équipes ont diminué sur l'ensemble de l'année en raison de la contraction des revenus de la F1 et de l'impact associé sur le calcul des éléments variables des paiements des équipes. Les paiements aux écuries en 2020 comprenaient des frais uniques payés dans le cadre de la signature des Accords Concorde pour 2021."

L'énorme chute des revenus liés à l'organisation des courses s'est traduite par la baisse de leur part dans les revenus primaires de la F1, qui est passée de 30% du total en 2019 à seulement 12% l'année dernière. La plupart des courses n'ont payé aucun frais d'inscription ou ont renégocié un chiffre inférieur pour l'année 2020 uniquement.

"Les revenus de la promotion des courses ont diminué car les fans n'ont pas pu assister aux courses, sauf trois, ce qui a entraîné des changements ponctuels dans les termes contractuels des épreuves initialement prévues qui sont restées au calendrier 2020 et a limité les revenus générés par les courses de remplacement qui ont été ajoutées", expliquait Liberty.

Les revenus liés à la diffusion ont mécaniquement représenté une part plus importante dans les revenus totaux, passant de 38% en 2019 à 55% en 2020. Et même si le fait d'avoir atteint le minimum de 15 courses assurait à Liberty un paiement complet de la part de la plupart des diffuseurs TV pour la saison, l'entreprise a tout de même reconnu qu'il y avait eu une réduction dans certains cas.

"Les revenus de la diffusion ont diminué car la modification du calendrier a entraîné une baisse des redevances conformément aux termes contractuels de certains accords de diffusion, tout comme d'autres négociations ponctuelles de contrats qui ont eu lieu en 2020", a ajouté Liberty Media.

Lire aussi :

La part des revenus de la publicité et du sponsoring dans le total des revenus primaires a légèrement augmenté, passant de 15 à 17%, bien que certains revenus aient été perdus, par exemple parce que des courses avec des sponsors titres spécifiques n'ont pas eu lieu.

Liberty d'expliquer : "Les recettes de la publicité et du sponsoring ont diminué en raison de changements ponctuels dans les contrats de sponsoring dus à l'annulation de courses auxquelles l'inventaire des sponsors contractuels était spécifiquement lié et aux activités limitées durant les courses, y compris l'hospitalité."

Si les recettes ont diminué, les dépenses de la F1 ont également baissé en raison du calendrier plus court et du nombre réduit de courses hors Europe. "Les coûts ont diminué au quatrième trimestre et sur l'ensemble de l'année en raison de la baisse des frais d'hospitalité et du coût du fret résultant de la diminution du nombre de courses, moins coûteuses sur le plan logistique."

partages
commentaires

Voir aussi :

Stroll reconnaît qu'attirer Hamilton chez Aston serait "tentant"

Article précédent

Stroll reconnaît qu'attirer Hamilton chez Aston serait "tentant"

Article suivant

Les rétroviseurs dentelés de Mercedes qui font parler

Les rétroviseurs dentelés de Mercedes qui font parler
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021