Pirelli - Des centaines de milliers de pneus par saison !

Le constructeur de pneumatiques Pirelli joue indéniablement un rôle crucial en sports mécaniques.

Le manufacturier italien est notamment l'unique fournisseur de pneus en Formule 1 et en World Superbike, mais ne limite pas sa présence sportive aux compétitions majeures, comme le souligne Mario Isola, responsable compétition chez Pirelli.

"Nous parlons de 220 ou 230 championnats, plus de 1000 personnes impliquées en sport auto, dans diverses catégories", commente Isola. "Ce sont des centaines de milliers de pneus, 15'000 rien qu'en Formule 1, avec une technologie très avancée. Il faut beaucoup de recherche et de développement, mais aussi de passion."

La passion est nécessaire, en effet, car il s'agit d'une tâche particulièrement prenante. L'intersaison de la Formule 1 ne représente nullement un temps de repos, surtout dans la période actuelle avec un changement de réglementation technique.

"C'est un travail au quotidien", poursuit Mario Isola. "Certains pensent qu'on part en vacances pour deux mois, mais pas un jour, car il faut développer tous les nouveaux produits. La relation avec les équipes est un échange constant de données, de communication. Même si nous n'opérons pas les voitures, c'est un travail constant. La Formule 1 ne s'arrête jamais."

"Dans certains championnats, nous sommes en compétition avec d'autres manufacturiers, donc il faut trouver la performance, mais ce n'est pas parce que nous sommes seuls dans d'autres qu'il ne faut pas un produit de première qualité."

L'histoire de Zanardi avec Pirelli

C'est une légende du sport automobile, Alessandro Zanardi, qui s'est remémoré ses souvenirs avec Pirelli, invité sur scène pour la cérémonie des 110 ans de la marque italienne. À commencer par des succès en karting dans les années 1980.

"Je me rappelle ma première victoire internationale en karting quand j'étais petit", se souvient Zanardi. "En ce qui concerne les pneus, j'ai gagné ma première compétition avec des pneus Pirelli. Ils n'étaient pas vraiment Pirelli, ils avaient acheté le moule à Pirelli mais n'avaient même pas les ressources."

Zanardi a certes perdu ses jambes dans un accident en CART en 2001, mais cela ne l'a pas empêché de faire son retour à la compétition, avec trois médailles paralympiques et une victoire en championnat italien de GT, en octobre dernier.

"C'était très enthousiasmant et surprenant de gagner au Mugello, je ne m'y attendais vraiment pas", s'exclame l'Italien. "Je ne sais pas si vous avez fait quelque chose de spécial pour moi, mais ça a vraiment marché ! Personne n'a matière à se plaindre. Un vieil homme comme moi, malgré ses propres problèmes physiques, a gagné, c'était vraiment fantastique."

"J'ai toujours eu beaucoup de chance dans la vie en tant que pilote", poursuit-il avec une humilité remarquable. "Même si cela peut avoir l'air d'un sport individuel, il y a beaucoup de gens dans la voiture avec moi. Ceux qui attachent mon harnais, ceux qui dessinent la voiture, ceux qui contribuent aux résultats d'une façon ou d'une autre."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , GT , GT Italiano
Type d'article Actualités