Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
1 jour
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
8 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
29 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
36 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
50 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
57 jours
Ne manquez pas le GP d'Azerbaïdjan
Par :
19 avr. 2019 à 12:13

L'Azerbaïdjan n'a rejoint le calendrier de Formule 1 qu'en 2016, mais après seulement trois éditions, il est devenu l'un des Grands Prix préférés des fans grâce à une conception de circuit originale qui produit des courses trépidantes.

La volonté de la Formule 1 de conquérir de nouveaux marchés a conduit le championnat à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, en 2016, avec un circuit de six kilomètres en plein cœur du centre-ville, qui serpente dans son quartier culturel historique. Les deux kilomètres d'accélération le long de l'Avenue Neftchilar contrastent avec les virages à 90 degrés et la section étroite du circuit qui longe les vieux remparts de la ville, où la piste est à peine plus large qu'une Formule 1 moderne. Ce circuit est unique au monde !

Nico Rosberg a remporté le premier Grand Prix disputé à Bakou, se dirigeant vers son unique titre mondial de Formule 1 en 2016, et un an plus tard, le tracé a été le théâtre d'une collision houleuse entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, alors adversaires pour le titre, pendant que Daniel Ricciardo remportait une improbable victoire depuis le dixième rang sur la grille. L'an dernier, Ricciardo s'est d'ailleurs retrouvé contraint à l'abandon, tout comme son coéquipier Max Verstappen, suite à un spectaculaire accrochage avec celui-ci ; les deux hommes s'étaient livré une bataille à couteaux tirés. Des débris ont ensuite provoqué une crevaison pour le leader Valtteri Bottas, à seulement deux tours du but, ce qui a permis à Lewis Hamilton, Champion du monde en titre, de l'emporter et de faire triompher un troisième vainqueur différent en trois ans, confirmant la réputation de Bakou : c'est la ville de l'imprévisibilité. 

Cette imprévisibilité a conduit ces dernières années à des résultats étonnants, Sergio Pérez étant monté sur le podium pour l'écurie Force India, un véritable outsider, en 2016 et 2018. En 2017, c'est son équipier actuel, le rookie Lance Stroll, qui avait créé la surprise avec Williams, pour ce qui reste le dernier podium d'une équipe parmi les plus victorieuses de l'Histoire. Le nombre élevé d'abandons donne également l'occasion à certaines équipes du bas de la hiérarchie d'obtenir un bon résultat, comme Sauber l'an dernier, qui a signé la sixième place grâce à Charles Leclerc, le Monégasque saisissant pour la première fois l'opportunité de briller devant le paddock de la Formule 1. Qu'est-ce que 2019 pourrait lui réserver maintenant qu'il est chez Ferrari ?

Beaucoup d'action, de la controverse, des accrochages et du suspense, voilà ce qui est garanti sur le circuit urbain le plus rapide du monde, où la mer Caspienne et la ligne d'horizon d'un Bakou en développement constituent un décor à couper le souffle. Son tracé atypique peut empêcher les pilotes de trouver le rythme, les équipes peuvent peiner à optimiser leurs réglages pour combiner un second secteur à fort appui avec les longues phases à fond, alors que les conditions souvent fraîches et venteuses peuvent conduire à des problèmes de mise en température des pneus et jouer des tours sur l'équilibre des monoplaces.

Fans et ambiance
Fans et ambiance

La position de Bakou au calendrier de la Formule 1 est également idéale : les équipes en savent suffisamment sur la performance des voitures pour cette quatrième manche mais il reste encore suffisamment d'inconnues et de points d'interrogation pour créer de l'intrigue, la nature unique de la piste pouvant de toute façon balayer ce qui était jusqu'ici pris pour acquis !

L'Azerbaïdjan s'est déjà fait une place au calendrier de Formule 1 et vous ne voudrez certainement pas le manquer ! Des places sont encore disponibles, à retrouver avec Motorsport Live.

Article suivant
Racing Point doit faire preuve de patience jusqu'au GP d'Espagne

Article précédent

Racing Point doit faire preuve de patience jusqu'au GP d'Espagne

Article suivant

Fiabilité : Ferrari veut qu'Alfa Romeo utilise les nouvelles pièces

Fiabilité : Ferrari veut qu'Alfa Romeo utilise les nouvelles pièces

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Auteur Motorsport.com