Formule 1 GP de France

Privé de F2 et de F3, le GP de France victime des "choix" de la F1

Le week-end du Grand Prix de France de Formule 1 2022 ne comportera pas d'épreuves de Formule 2 et de Formule 3, une décision prise par la FOM qui s'explique par un calendrier trop chargé, selon Stéphane Clair, directeur du Circuit Paul Ricard.

Olli Caldwell, Prema Racing

Depuis son retour au calendrier de la Formule 1, en 2018, le Grand Prix de France a toujours accueilli des épreuves de formules de promotion en support du Championnat du monde. Toutefois, le peloton de Formule 2 et de Formule 3 s'est éloigné du Circuit Paul Ricard cette année, lui préférant d'autres circuits européens ou des destinations au Moyen-Orient.

Ainsi, le Grand Prix de France de F1 sera la seule manche européenne sur laquelle ne se rendra ni la F2 ni la F3 en 2022. Selon Stéphane Clair, directeur du circuit varois, le GP de France "espérait" continuer à accueillir ces formules de promotion cette saison mais face à un calendrier ne cessant de s'agrandir, la FOM, gestionnaire du championnat, en a décidé autrement.

"C'est vrai qu'aujourd'hui, le calendrier de la Formule 1 a été tellement agrandi qu'ils ne peuvent pas aller partout et qu'ils font des choix", a expliqué Clair lors d'un entretien avec plusieurs médias dont Motorsport.com. "Et les choix ne sont pas forcément de tout concentrer en Europe donc, pour l'instant, on a pas d'informations. On espérait [ces épreuves] pour cette année, ce sera peut-être pour le futur. En plus, on a l'habitude de voir des séances d'essais ici, donc c'est vrai qu'on aurait vraiment apprécié les avoir."

Lire aussi :

L'absence de la F2 et de la F3 au Castellet pour la saison 2022 est donc un fort handicap pour le GP de France qui, au-delà de la Formule 1, a un week-end à remplir avec des courses annexes. Il a d'ores et déjà été confirmé que le championnat monoplace W Series, une discipline réservée aux femmes, ferait une escale dans le Var, tout comme la Porsche Supercup. Clair a ajouté que des négociations étaient en cours avec la FOM pour accueillir d'autres disciplines de voitures carrossées.

"Le W Series est quelque chose de très important aussi", a-t-il affirmé. "Aujourd'hui, je ne suis pas dans le secret des dieux, je ne connais pas les négociations en cours pour savoir quelles seront les autres courses en support, on sait que ce ne sera pas de la monoplace, mais il y aura sans doute des choses intéressantes. C'est en cours de discussion avec la FOM."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Photos - La Williams FW44 en piste et sous la pluie
Article suivant Ces secrets que dévoile l'Alfa Romeo camouflée

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France