Qualifications 2013 – Les duels entre coéquipiers (2/2)

Avec un 5-2 au compteur, Alonso donne le cap chez Ferrari face à Massa

Avec un 5-2 au compteur, Alonso donne le cap chez Ferrari face à Massa. Le Brésilien s’était cependant montré à l’aise en début de saison avec la nouvelle monoplace, donnant du fil à retordre à son leader, avant de progressivement s’effacer. Un constat également fait en course.

La grosse surprise pour de nombreux observateurs provient de la performance du mature Valtteri Bottas, qui tient en respect avec le même score qu’Alonso un Pastor Maldonado dont aucun n’aura de doutes concernant la pointe de vitesse sur un tour. La perf’ de choix du pilote Finlandais sur la grille de Montréal (3ème) donne une idée de ce qu’est capable de faire ce jeune prodige lorsque la pluie met tout le monde à un niveau plus égal.

Avec un bilan presque équilibré de 4-3, Button dispose d’une courte longueur d’avance chez McLaren sur l’explosif Pérez. Pas assez offensif le samedi, le Britannique n’a jamais été un massacreur de coéquipier en qualifications, mais se doit de donner l’exemple face à jeune loup aux dents longues en raison du fait qu’il est le pilote le plus expérimenté de la grille.

Lorsqu’il n’est pas occupé à commenter avec une frustration médiatique redondante les erreurs de son équipe le samedi, Paul di Resta se qualifie devant un Adrian Sutil sur le retour chez Force India. L’Ecossais se doit de prendre plus de stature le samedi, pour faire écho à des performances du dimanche notables.

Il admettait volontiers durant l’intersaison que des progrès rapides devaient être faits en qualifs. Jean-Eric Vergne, auteur des meilleures qualifs de sa carrière F1 au Canada, lors de la dernière épreuve, sait son coéquipier Ricciardo furieusement compétitif en qualifications, et concède pour l’instant le score de 3 à 4 face à l’Australien. Comme l’an dernier cependant, le Français assure pour l’heure la meilleure récolte de points chez Toro Rosso, avec 13 unités contre 7 collectées en course.

Enfin, chez Mercedes, la domination sur un tour de Lewis Hamilton est mise à mal en termes médiatiques par l’éclat des récentes pole positions d’un Nico Rosberg que peu attendaient finalement le samedi face au Champion anglais. Reste que Lewis dispose d’un court avantage avec le score de 4 à 3, mais tient aussi la comparaison chiffrée à son avantage au championnat, occupant la 4ème place avec 77 points (contre les 57 pts de la 6ème place de Rosberg)…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Paul di Resta , Pastor Maldonado , Adrian Sutil , Valtteri Bottas , Jean-Éric Vergne
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités