L'adoption des règles châssis F1 2021 repoussée à décembre ?

partages
commentaires
L'adoption des règles châssis F1 2021 repoussée à décembre ?
Par :
29 mars 2019 à 14:20

Les équipes les demandent depuis des mois : les grandes lignes directrices du Règlement Technique 2021, attendues pour l'été, pourraient cependant ne pas être ratifiées avant décembre…

Après une réunion jugée productive par Liberty Media entre les instances dirigeantes de la discipline et les équipes, cette semaine, à Londres, des signes d'avancées sur la définition des Règlements Technique et Sportif 2021 semblaient avoir émergé.

Des détails doivent bien entendu être entérinés, mais les grandes notions de réduction des coûts et de répartition des revenus sont des sujets ayant le mérite d'être activement explorés par les parties concernées. Les directeurs d'équipe ont indiqué en privé que la direction prise sur le sujet est positive et ne semble pas se destiner à rencontrer de blocage majeur.

Le sujet préoccupant le paddock, en revanche, concerne la mise en place d'un cadre réglementaire d'un point de vue technique, permettant aux équipes de lancer leur travail de recherche et développement autour d'éléments concrets et d'envisager comment allouer les moyens aux différents départements, gérer les ressources humaines ou encore le recrutement et l'attribution de tâches à des fournisseurs et prestataires.

Lire aussi :

Les gros teams avantagés avec plus comme moins de temps ?

Selon le Règlement Sportif de la FIA, les règles 2021 doivent être validées pour le 30 juin 2019. L'Article 18.2.2 du Règlement Sportif indique qu'il y a un "impact substantiel sur le design technique de l'automobile et/ou de l'équilibre des performances entre les automobiles" en jeu à procurer des cadres suffisamment en avance. Car si les moyens financiers seront limités à compter de 2021, la préparation à cette saison 2021, elle, peut commencer bien en amont et certaines équipes disposent de moyens bien plus importants leur permettant de mieux réagir en peu de temps à l'arrivée de règles tardives, au contraire d'équipes aux ressources plus limitées pouvant difficilement simuler autant les changements de cadres techniques.

Des sources indiquent que certaines équipes ont envisagé un accord pour ne valider les nouvelles règles châssis qu'en fin d'année. Une crainte légitime pour une minorité d'équipes, qui examinent désormais si un tel délai, même validé par Liberty Media, ne représenterait pas une infraction au Code Sportif de la FIA ou ne puisse créer des zones d'ombre dans la manière dont pourrait être mené le secteur du R&D, sans même parler des risques qu'une décision tardive fait peser sur les budgets de la saison 2020 et la manière d'aborder la saison prochaine dans l'équilibre que doivent trouver les teams entre développement de l'auto de la saison en cours et investissement dans celle de l'année suivante.

S'il est entendu qu'un délai jusqu'en fin d'année pour établir le Règlement Sportif ne se met pas dans l'illégalité par rapport aux textes de la FIA, Ross Brawn, manager sportif de la F1, estime même que cela peut avantager les petites structures, du fait qu'un règlement établi très tôt peut lui aussi permettre aux mastodontes de lancer de coûteux programmes avec énormément d'anticipation et de ne manquer aucune subtilité.

"C'est un équilibre difficile car il y a des arguments parfaitement valides selon lesquels le plus tard on lâche une information et plus cela favorise les équipes à grandes ressources", commente l'expérimenté ingénieur britannique. "Nous ne voulons pas que les teams ayant beaucoup de ressources puissent prendre un temps d'avance sur ceux qui n'en ont pas. Les équipes auront environ un an pour travailler sur les designs de ces autos et je pense que c'est le bon genre d'échelle temporelle. Une fois qu'elles auront conçu leurs autos 2020, elles seront en mesure de se concentrer sur 2021."

Lire aussi :

Article suivant
Enquête des commissaires après l'accrochage Giovinazzi/Hülkenberg

Article précédent

Enquête des commissaires après l'accrochage Giovinazzi/Hülkenberg

Article suivant

Williams minimise l'inquiétude autour des pièces de rechange

Williams minimise l'inquiétude autour des pièces de rechange
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Auteur Guillaume Navarro
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu