Ricciardo veut continuer sur son élan

partages
commentaires
Ricciardo veut continuer sur son élan
24 mars 2014 à 13:45

Le weekend dernier à Melbourne, Daniel Ricciardo a vécu un Grand Prix de rêve à domicile, se qualifiant deuxième avant de monter sur le podium devant ses fans

Le weekend dernier à Melbourne, Daniel Ricciardo a vécu un Grand Prix de rêve à domicile, se qualifiant deuxième avant de monter sur le podium devant ses fans... et d'être disqualifié, la faute à un débit d'essence trop élevé.

Ricciardo conserve toutefois son éternel sourire, et se satisfait du niveau de performance qu'il est parvenu à atteindre au volant de la Red Bull RB10.

"Malgré le résultat final à Melbourne, je reste très positif quant à ma performance en course et au fil du weekend", déclare l'Australien. "Évidemment, ce serait sympa d'avoir les 18 points, mais je suis heureux d'être monté sur le podium quand même, c'était un sentiment génial. Je sais que j'ai fait du bon travail, et c'est quelque chose que je peux prendre avec moi pour la prochaine course en Malaisie".

À cause du climat équatorial qui règne dans ce pays d'Asie du Sud-Est, le circuit de Sepang est généralement envahi par une chaleur humide pouvant atteindre les 40°C. Cela fait du Grand Prix de Malaisie l'un des deux principaux défis physiques de la saison avec Singapour, et Ricciardo ne sous-estime pas cet aspect de la course.

"Une chose qu'il faut prendre en compte, c'est la chaleur", confirme-t-il. "La première fois que j'ai couru à Sepang, j'avais 16 ans, c'était pour quatre jours d'essais en Formule BMW, et on ne peut pas vraiment dire que j'étais bien préparé ! À moins d'avoir fait l'expérience de la chaleur dans le cockpit, ce n'est pas quelque chose dont vous pouvez vraiment vous rendre compte, peu importe ce que les gens vous disent. Je buvais six litres d'eau par jour et je souffrais quand même".

"C'est quelque chose pour quoi on se prépare mieux à chaque fois qu'on revient", poursuit le pilote Red Bull, "même si cela reste l'une des courses qui représentent le plus grand défi physique. Si l'on n'est pas bien préparé, les 20 derniers tours du Grand Prix sont difficiles, et la course est si physique que cela peut nuire à votre concentration lors des derniers tours. Donc on s'entraîne, on s'entraîne, on s'entraîne !"

Le tracé de Sepang n'a jamais réussi à Ricciardo jusqu'à présent : que ce soit en 2012 ou en 2013, il n'y est pas passé en Q2 et n'a pas été en mesure d'y jouer les points. Heureusement, sa nouvelle monture devrait lui permettre d'y parvenir... si elle tient la distance dans la fournaise malaisienne !

Prochain article Formule 1
Jan Magnussen accompagnera son fils Kevin en Malaisie

Article précédent

Jan Magnussen accompagnera son fils Kevin en Malaisie

Article suivant

Mateschitz trouve "absurde" la Formule 1 de 2014

Mateschitz trouve "absurde" la Formule 1 de 2014

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Type d'article Actualités