Sergio Perez a dû s'acclimater au simulateur McLaren

En plus de découvrir une nouvelle écurie, Sergio Perez a pu découvrir le monde des simulateurs en arrivant chez McLaren

En plus de découvrir une nouvelle écurie, Sergio Perez a pu découvrir le monde des simulateurs en arrivant chez McLaren. Il ne disposait en effet pas d'un tel outil chez Sauber, mais pouvait se servir de celui de Ferrari de temps en temps.

L'adaptation du jeune mexicain à ce nouvel outil de travail a été difficile dans un premier temps, mais il se sent désormais à l'aise avec cette conduite "virtuelle".

"J'ai déjà fait beaucoup de simulateur mais c'était difficile dans un premier temps car je n'en n'avais fait que très rarement, chez Ferrari. Cela m'a pris quelques temps avant d'avoir du ressenti dans le simulateur mais nous avons fait un grand pas en avant" a-t-il déclaré au micro de Peter Windsor.

La nouvelle recrue de McLaren a déjà passé près de trois semaines au volant de la MP4-28 virtuelle et ce sans soucis de condition physique, Perez étant en effet très affuté.

"J'ai dû faire une vingtaine de jours de simulateur, des journées qui commencent tôt et finissent tard… Nous avons fait du bon travail notamment sur mon entrainement, je n'ai jamais été aussi en forme avant le début d'une saison."

Le Mexicain termine enfin en parlant de son adaptation au simulateur, un aspect qui avait posé problème à Michael Schumacher lors de son retour, le septuple Champion du Monde subissait en effet des nausées.

"Je n'ai pas eu de soucis, l'équipe a bien pris soin de moi en ne me laissant pas trop longtemps dans le simulateur et donc tout va très bien maintenant. La nouvelle voiture me plait dans le simulateur, mais je n'ai pas encore roulé dans la vraie donc je ne peux pas dire s'il y a corrélation entre les données."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Sergio Pérez
Équipes McLaren , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités