SLF - Jousse en troisième ligne à Adria malgré la blessure

Arrivé à Adria sans certitude de prendre le volant, c'est la main bandée que Julien décidait finalement de tenter l'aventure italienne, afin de conserver ses chances de marquer des points au championnat et de représenter son club de l'AS Roma à...

Arrivé à Adria sans certitude de prendre le volant, c'est la main bandée que Julien décidait finalement de tenter l'aventure italienne, afin de conserver ses chances de marquer des points au championnat et de représenter son club de l'AS Roma à domicile.

Malgré une douleur insistante, il mettait à profit les deux séances d'essais libres pour régler son auto, sur un circuit très atypique. En effet, Adria est un tracé composé uniquement de virages lents où la motricité, talon d'Achille de la monoplace du team de Villota, est prépondérante. Ne parvenant pas à venir à bout de ce handicap, il finissait donc les séances aux douzième et neuvième positions.

Décision était donc prise de prendre le risque de changer totalement la philosophie des réglages pour la qualification de groupe. Plus à l'aise qu'en essais libres, Julien parvenait à signer un très bon second temps, juste derrière le 'local de l'étape' Davide Rigon, qui signera plus tard la pôle position.

Il faisait face à Alvaro Parente en quart de finale, encore dans le rythme de son weekend de GP2 à Spa où il avait signé deux podiums. Une erreur au premier virage faisait perdre deux dixièmes à Julien, et il s'inclinait finalement pour 0,109 secondes face au portugais!

Cette qualification en quart de finale lui permettra donc de s'élancer en sixième position pour la première course de demain.

Julien Jousse :


"{Mes sentiments sont mitigés... Je regrette bien sûr d'avoir un peu perdu la voiture au premier virage en quart de finale, mais après mes mésaventures d'avant course avec ce poignet douloureux et les essais libres où nous étions très loin du compte, je suis finalement satisfait de ce que nous avons réalisé. Nous avons vraiment progressé et compris pas mal de choses. Partir devant est très important, je ne suis donc pas trop mal, surtout qu'ils seront nombreux à faire des erreur sur ce circuit. J'espère juste que ma main tiendra le coup, car ici nous n'avons pas une seconde de répit!"

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Davide Rigon , Alvaro Parente , Julien Jousse
Type d'article Actualités