Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Vasseur "plus content avec la P5 que Horner quand il gagne"

Interrogé après la très bonne prestation de Valtteri Bottas lors du Sprint du Grand Prix d'Émilie-Romagne, Frédéric Vasseur s'est réjoui de la dynamique qui anime Alfa Romeo en ce début de saison.

Parti huitième et arrivé septième, la lecture brute des résultats de Valtteri Bottas au terme de la course sprint du Grand Prix d'Émilie-Romagne n'est pas forcément très impressionnante. Toutefois, le contexte apporte des éléments supplémentaires, et notamment lorsque l'on se souvient que le châssis de l'Alfa Romeo #77 a dû être changé après un problème d'échappement en qualifications et que, pour ce faire, il a fallu manquer l'intégralité des Essais Libres 2, seule séance disputée jusque-là sur une piste totalement sèche.

Le départ du sprint n'a pas été idéal pour Bottas qui a ensuite retrouvé de l'allant pour dépasser plusieurs monoplaces avant de terminer sur les talons de la McLaren de Daniel Ricciardo. De quoi donner un immense sourire à Frédéric Vasseur, le patron de l'écurie suisse, au micro de Canal+ : "Le bilan est globalement très bon pour Valtteri parce qu’il partait sur la grille avec un châssis qu’on avait changé. Il n'avait pas fait un tour [avec], il n'avait pas fait les longs runs de préparation ce matin, et puis il a fait une super course. Il a réussi à doubler [Sebastian] Vettel, [Kevin] Magnussen, [Fernando] Alonso ; un tour de plus, je pense qu’on aurait eu Ricciardo. Je pense que c’est parfait pour nous."

Dans le même temps, la course de Zhou Guanyu a tourné court, le Chinois sortant de piste et percutant un mur de pneus après un contact avec Pierre Gasly dans la première boucle, causant d'important dégâts sur sa C42, qui s'élancera des stands ce dimanche. "Après, avec Zhou ça a été un peu plus dur, il y a un peu de copeaux et je pense que les mécanos qui n’ont pas dormi la nuit dernière ne vont pas dormir cette nuit, mais c’est comme ça", a ajouté Vasseur.

Zhou Guanyu descend de son Alfa Romeo C42 accidentée

Zhou Guanyu descend de son Alfa Romeo C42 accidentée

Et justement, comment se gère cette situation où les hommes d'Hinwil sont mis à rude contribution par deux fois dans un week-end de Grand Prix ? "Je pense qu’ils sont archi-motivés et que les résultats venant, la motivation est là – l’esprit d’une équipe de course est directement lié aux résultats –, qu’on a une bonne dynamique en ce moment, qu’on marque des points, que même quand on a un départ pas super, Valtteri arrive à faire le boulot et à scorer encore…"

"Je pense que les mécanos dans ces situations-là, ils sont prêts à travailler toute la nuit pour remonter la voiture. C’est quand tu es 19e à la régulière, que tu sors dans le dernier tour et qu’il faut la remonter pour partir dernier, [que] c’est plus dur. Même à l’usine, où les évolutions qu’on a là, on devait les avoir à Barcelone… Ils se sont tous remués pour qu’on puisse les avoir ici. Ce qu’on devait avoir à Bakou, on l’aura à Barcelone. La dynamique est archi positive, et c’est aussi [ce qui fait] une partie du résultat aujourd’hui."

Sur le plan personnel, après deux saisons très difficiles lors desquelles les résultats ont été proches du néant, Vasseur savoure cette nouvelle situation : "On me reproche souvent de voir le verre à moitié vide, mais c’est mon boulot de voir ce qui ne va pas et d’essayer de progresser. Mais globalement, je suis quand même hyper content pour tout le monde dans l’équipe, pour les sponsors, pour notre patron aussi parce que tout le monde a fait énormément d’efforts ces deux dernières années et ça paie en ce moment."

"On me questionne souvent sur la motivation de Valtteri venant de chez Mercedes, mais je pense qu’il faut se fixer nos [objectifs] respectifs et chaque fois qu’on les atteint, pour nous, c’est un succès. Je pense qu’on est plus content aujourd’hui quand on fait P5 que [Christian] Horner quand il gagne une course."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton : La Mercedes 2022 n'est "pas loin" de la McLaren 2009
Article suivant Wolff, Hamilton et la "colère pure" filmée dans le stand Mercedes

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France