Liuzzi se remet du COVID-19 après une hospitalisation

Au repos chez lui en Italie, Vitantonio Liuzzi se remet d'une pneumonie provoquée par le COVID-19.

Liuzzi se remet du COVID-19 après une hospitalisation

Le mois dernier, Vitantonio Liuzzi, sa femme Francesca et leur petite fille de trois ans ont tous les trois été testés positif au COVID-19, bien que ne manifestant aucun symptôme. Après s'être isolés ensemble à leur domicile, l'ancien pilote de Formule 1 a commencé à se sentir moins bien. Des examens médicaux ont révélé une pneumonie nécessitant une hospitalisation de près d'une semaine à l'hôpital de Chieti, près de Pescara. Après un traitement réussi, il a pu rentrer chez lui mercredi.

Lire aussi :

Vainqueur du championnat de F3000 en 2004 avec l'équipe Arden de Christian Horner, Liuzzi a ensuite participé à 80 Grands Prix de Formule 1 sous les couleurs de Red Bull, Toro Rosso, Force India puis HRT, de 2005 à 2011. Aujourd'hui âgé de 39 ans, il est parfois appelé par la FIA pour tenir le rôle de commissaire-pilote. Il occupait ces fonctions cette saison lors des Grands Prix d'Autriche et du 70e Anniversaire, et devrait être amené à le faire pour l'une des trois épreuves prévues au Moyen-Orient d'ici la mi-décembre.

"Il y a deux semaines, j'ai commencé à me sentir un peu bizarre", raconte Liuzzi à Motorsport.com. "Mais je n'avais pas de gros symptômes. Il y avait eu un cas dans la classe de ma fille, donc la classe a été isolée, et c'est tout. Par sécurité, nous avons fait un test rapide et il est revenu positif. Nous sommes rentrés dans notre village et nous nous sommes confinés chez nous. Mais après quatre ou cinq jours, j'avais de moins en moins d'oxygène dans le sang et j'ai commencé à développer une pneumonie."

"Ils m'ont demandé de venir à l'hôpital et j'ai passé tous les examens, puis j'ai passé six jours là-bas car la situation s'aggravait. Avec le traitement ça va mieux, et ils m'ont renvoyé chez moi. Ma femme et ma fille n'ont pas eu de symptômes, donc par chance il n'y a eu que moi. Il y a des situations bien pires dans le monde, alors je ne peux pas me plaindre !"

Liuzzi ne cache pas avoir été surpris par la violence du virus, à laquelle il ne s'attendait pas.

"On ne s'attend jamais à ce que ça vous tombe dessus", confie l'Italien. "Je connais beaucoup de gens qui ont été testés positifs, mais ils n'avaient aucun symptôme du tout. Je me suis entraîné toute ma vie et j'ai toujours été en forme, mais ça dépend comment ça vous atteint, de si vous avez certaines faiblesses. Les médecins m'ont dit que ça s'était attaqué à moi de façon très agressive, et comme je l'ai dit, par chance ma femme et ma fille l'ont eu dans une bien moindre mesure."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Un GP d'Arabie saoudite nocturne confirmé pour 2021
Article précédent

Un GP d'Arabie saoudite nocturne confirmé pour 2021

Article suivant

La F1 enregistre une perte de 88 M€, les revenus augmentent à nouveau

La F1 enregistre une perte de 88 M€, les revenus augmentent à nouveau
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021