Alonso : Un style de pilotage pas si différent en 2014

partages
commentaires
Alonso : Un style de pilotage pas si différent en 2014
8 mars 2014 à 16:30

Avec les changements de réglementation technique cette saison, beaucoup de pilotes prédisaient qu'ils devraient modifier leur style de pilotage

Avec les changements de réglementation technique cette saison, beaucoup de pilotes prédisaient qu'ils devraient modifier leur style de pilotage. C'était notamment le cas de Jenson Button après ses premiers tests dans le simulateur de McLaren durant l'hiver.

Les essais hivernaux terminés, les pilotes semblent partagés sur le niveau de différence qu'ils doivent adopter dans leur pilotage par rapport à l'année dernière. Ainsi, Fernando Alonso estime que rien n'a fondamentalement changé cette année.

"Il n'y a pas une grande différence avec l'année dernière", assure le pilote Ferrari. "En termes de style de pilotage, il n'y a rien d'important. Nous préservions les pneus dès le premier tour l'année dernière, et nous allons préserver les pneus dès le premier tour cette année. Ce n'est pas différent. Je ne pense pas que les choses vont tellement changer, mais évidemment les voitures sont plus lentes."

Et l'Espagnol dissimule à peine sa déception d'avoir entre les mains une monoplace qu'il juge beaucoup moins rapide que par le passé, même si les temps vus à Bahreïn se sont montrés très rassurants sur ce point.

"Les voitures ont moins d'appui, et en course elles ont moins de puissance car il faut gérer un peu plus la batterie par rapport aux qualifications. Toutes ces choses rendent la course plus lente sur la distance totale. Nous aimons piloter des voitures rapides, pas plus lentes."

Alonso ne voit donc pas de grands changements sur le plan du pilotage, mais il concède néanmoins que l'arrivée des unités de puissance V6 turbo hybride a largement modifié les sensations du pilote dans la voiture.

"Assurément c'est différent, notamment les vitesses en ligne droite. A la sortie du virage, la maniabilité est différente car le turbo est là donc vous devez anticiper la puissance qu'il délivre. Il y a aussi la puissance en ligne droite qui donne des sensations différentes. Le KERS [ndlr : ERS en réalité] fait beaucoup de travail."

Prochain article Ferrari
Ferrari craint le manque de temps pour fiabiliser les autos

Article précédent

Ferrari craint le manque de temps pour fiabiliser les autos

Article suivant

Ferrari ne s'intéresse pas à la concurrence pour le moment

Ferrari ne s'intéresse pas à la concurrence pour le moment

À propos de cet article

Séries Ferrari
Pilotes Jenson Button Boutique , Fernando Alonso Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Type d'article Actualités