Di Montezemolo est très déçu mais fait confiance à Badoer

Après l'annonce du forfait de Felipe Massa pour les prochaines courses, Luca di Montezemolo avait fait appel à Michael Schumacher pour remplacer le pilote brésilien

Après l'annonce du forfait de Felipe Massa pour les prochaines courses, Luca di Montezemolo avait fait appel à Michael Schumacher pour remplacer le pilote brésilien.

Le septuple champion du monde avait accepté la proposition, mais ce matin il a officiellement annoncé que son retour n'était plus d'actualité en raison de douleurs au cou liées à une récente chute de moto.

Déçu, mais conscient que Schumacher n'avait pas le choix, Luca di Montezemolo a accordé une interview, qui paraîtra mercredi, au journal italien La Stampa. Voici quelques réponses fournies par le président de Ferrari.

Président Montezemolo, quand avez-vous appris l'information ?


Lundi soir. Depuis quelques jours, Michael avait prévu de se rendre en Allemagne pour passer un autre scanner de son cou. Cela semblait être une formalité.

Mais en fait...


Ils ont trouvé quelque chose qui ne va toujours pas. Donc il vaut mieux ne pas insister. Nous ne voulons pas du tout le faire. Il a eu un petit accident de moto en février et dès les premiers tours au Mugello, il a senti que quelque chose n'allait pas. Il ne faut pas jouer avec sa santé.

Déçu ? Surpris ?


Très déçu. Pour l'enthousiasme avec lequel Schumacher a accepté le challenge, pour la manière dont cela s'est passé, complètement improvisé. Je tiens à le répéter : c'est trop risqué.

Comment a réagi Schumi ?


Que croyez-vous ? Il a répondu avec un tel enthousiasme à ma demande ; l'enthousiasme d'un enfant, pas d'un champion à la retraite. Il a perdu quatre kilos, il pèse le même poids qu'en octobre 2006 lorsqu'il a disputé sa dernière course au Brésil. Vous pouvez imaginer comment il a pris ça.

Pourquoi ne pas regardez vers l'avant, pourquoi vers le passé, même si Schumacher reste Schumacher ?


Eh bien, nous parlons de Michael Schumacher. Il a 40 ans, mais il est toujours sur une autre planète. Je préfère un champion, même s'il est mâture, à un pilote médiocre, même s'il est jeune. Notre sport a besoin de grandes arrivées. Nous continuons de nous battre pour que chaque écurie puisse aligner trois voitures la saison prochaine (dont une que j'aurais confié avec plaisir à Michael). Je préfère trois McLaren et trois Renault que trois "n'importe quoi d'autre". Avec le départ de BMW, il n'y a grand chose à dire, mais beaucoup à faire.

Et maintenant ?


Je fais confiance à Luca Badoer, qui est l'un des nôtres. Le destin lui a offert une occasion unique et maintenant il doit en tirer le maximum. Nous allons le supporter avec tout ce que nous avons.

Schumacher ?


Etant donné ses liens avec Ferrari, il soutiendra Luca, qui se prépare déjà avec son entraîneur personnel.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca Badoer , Michael Schumacher , Luca di Montezemolo , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités