Piastri remporte une victoire sensationnelle face à Zhou

Les rookies continuent de faire leur loi en Formule 2 : après Liam Lawson ce matin, c'est Oscar Piastri qui a remporté sa première victoire dans l'antichambre de la Formule 1 à Bahreïn.

Alpine aura adoré l'image aperçue à l'arrivée de cette deuxième Course Sprint de Formule 2 : ses trois protégés, Oscar Piastri, Christian Lundgaard et Guanyu Zhou, étaient les premiers sous le drapeau à damier, de surcroît roue dans roue, à l'issue d'une passionnante bataille en fin de course.

Course Sprint 1 :

Pendant longtemps, Guanyu Zhou a paru intouchable. Sur la grille de départ, le top 10 des résultats de la Course Sprint 1 était inversé, et tandis que le poleman Jüri Vips a résisté à Lirim Zendeli à ses côtés, Robert Shwartzman et Dan Ticktum se sont accrochés au premier virage et ont abandonné. "Merveilleux, absolument merveilleux", a lâché l'Anglais à la radio.

Dès le restart, Zhou s'est aisément défait de Zendeli puis de Vips pour prendre la tête. L'Allemand allait perdre deux places supplémentaires au profit de Liam Lawson et de Felipe Drugovich avant de subir une crevaison, accroché par Christian Lundgaard. Ce dernier a écopé d'une pénalité de dix secondes, qui allait être cruciale.

Lundgaard n'était pas découragé, au contraire clairement offensif : il s'est défait de Lawson et de Drugovich d'un coup au virage 4, mais les deux pilotes dépassés se sont alors accrochés et la course a été neutralisée par le Safety Car après 15 des 23 tours au programme. De nombreux pilotes en ont profité pour changer de pneus, notamment Vips, qui était deuxième, ainsi que Lundgaard et Piastri.

Marcus Armstrong et Théo Pourchaire, auteurs d'une remontée phénoménale depuis le fond de grille après avoir subi des pannes en Course Sprint 1, se retrouvaient ainsi troisième et quatrième derrière Zhou et Drugovich ! Le Français est toutefois rentré au stand un tour plus tard que ses pairs et a chuté au 12e rang, tandis qu'Armstrong est resté en piste malgré les pneus tendres qu'il avait depuis le début de l'épreuve. Le Néo-Zélandais était dans une forme flamboyante et, au restart, s'est trouvé à trois de front avec Drugovich et Viscaal pour la deuxième place, dont il s'est emparé avec succès. Il a toutefois été rattrapé par l'usure de ses pneus tendres et a chuté hors des points dans les derniers tours.

Pendant ce temps, c'est Vips qui a réalisé des manœuvres cruciales pour prendre la deuxième place, mais il a subi un problème technique et a rétrogradé bien loin du top 10. Zhou était bien parti pour gagner, mais c'était compter sans ses compères de l'Alpine Academy : Piastri et Lundgaard l'ont dépassé dans la ligne droite des stands au dernier tour, le Danois déterminé à grappiller autant de terrain que possible malgré sa pénalité. La bataille a continué jusqu'au drapeau à damier, sous lequel Piastri est passé devant Lundgaard et Zhou. Mais les dix secondes de sanction ont coûté cher au pilote ART, finalement neuvième sans marquer le moindre point.

C'est Jehan Daruvala qui complétait le podium et qui a pris la tête du championnat avec 22 points devant Piastri (21) et Zhou (18). Richard Verschoor, un impressionnant Théo Pourchaire, David Beckmann, Marino Sato et Matteo Nannini ont marqué les derniers points disponibles.

Mise à jour : après une longue attente, il a été confirmé que Lundgaard avait purgé sa pénalité en course de manière appropriée. S'il n'est pas monté sur le podium, le Danois marque bel et bien les points de la deuxième place. Piastri est finalement leader, titulaire de 21 points, devant Daruvala (20), Lundgaard (16) et Zhou (16).

Bahrain Bahreïn - Course Sprint 2

partages
commentaires
Lawson déjà vainqueur, Pourchaire trahi par la mécanique

Article précédent

Lawson déjà vainqueur, Pourchaire trahi par la mécanique

Article suivant

Zhou s'impose après un festival de dépassements

Zhou s'impose après un festival de dépassements
Charger les commentaires