Evans vainqueur à Mexico et nouveau leader

Mitch Evans a remporté l'E-Prix de Mexico sans souffrir aucune contestation. Il en profite pour s'emparer de la tête du championnat de Formule E.

André Lotterer s'élançait de la pole position pour la deuxième fois de sa carrière, à nouveau aux côtés de Mitch Evans, les deux hommes s'étant livré un superbe duel pour la victoire à Rome l'an dernier ; le pilote Jaguar s'était imposé. Suivaient Nyck de Vries et Sébastien Buemi, le Champion 2015-16 en quête de ses premiers points de la saison, puis Sam Bird et Robin Frijns. Le leader du championnat Stoffel Vandoorne n'était que dixième sur la grille, son dauphin Alexander Sims 18e.

Lire aussi :

Evans prend l'avantage au départ

Evans a pris un meilleur envol que Lotterer et a plongé au premier freinage ; l'Allemand a tenté de fermer la porte mais s'est retrouvé dans l'herbe à la sortie du virage et a rétrogradé à la quatrième place derrière de Vries et Buemi. Bird et Nico Müller, auteur d'un bon départ, complétaient le top 6. En grande difficulté, de Vries a ensuite chuté au sixième rang... et c'est alors que Müller a percuté le mur de plein fouet au premier virage. La course a été neutralisée par le Safety Car.

 

Il restait 35 minutes + 1 tour au compteur lorsque le drapeau vert a été agité. Un freinage extrêmement audacieux de Bird dans le stadium lui a permis de s'emparer de la troisième position face à Lotterer, qui a ensuite été doublé coup sur coup par Frijns et de Vries. Pendant ce temps, Felipe Massa percuté le mur à l'avant-gauche et a été contraint à l'abandon.

Lotterer échec et mat

En l'espace de trois minutes, Evans a pris plus de deux secondes d'avance sur le trio Buemi-Bird-Frijns. Bird a été le premier pilote du groupe de tête à activer le mode attaque – disponible trois fois pendant trois minutes lors de cette course – et en a profité pour doubler Buemi, pendant qu'un léger accrochage avec de Vries scellait le sort de Lotterer, victime de dégâts à l'avant droit.

 

À la mi-course, Evans menait avec deux secondes et demie d'avance sur Bird, quatre et demie sur Buemi, cinq sur Frijns, six sur de Vries, sept sur Félix da Costa et huit sur Vergne, qui a laissé passer son coéquipier. Di Grassi occupait le huitième rang avec 12 secondes de déficit sur le leader, devant Vandoorne.

De Vries brouillon

Les DS Techeetah ont profité d'une deuxième activation de l'attack mode pour attaquer, et Félix da Costa a lancé l'assaut sur de Vries, mais ce dernier a tassé son rival contre le mur avant d'aborder le premier virage toutes roues bloquées, tirant tout droit et emmenant Frijns avec lui. Ce dernier s'est retrouvé dixième, tandis que son compatriote a été contraint à l'abandon.

 

À 15 minutes + 1 tour du drapeau à damier, Evans menait avec quatre secondes d'avance sur Bird et sept sur un trio Buemi-Félix da Costa-Vergne, Vandoorne et di Grassi étant ensuite relégués à plus de 17 secondes. Vergne a été autorisé à dépasser son coéquipier, mais ce dernier a immédiatement riposté avec le mode attaque avant de doubler Buemi pour la troisième place à l'entrée du stadium... avant de mettre la pression à Bird, qui a fini par tirer tout droit et percuter le mur !

Absolument intouchable, Mitch Evans avait créé une avance supérieure à sept secondes sur la concurrence et s'est aisément imposé devant António Félix da Costa, Sébastien Buemi et Jean-Éric Vergne. Auteur d'une remontée absolument remarquable depuis la 18e place sur la grille, Alexander Sims a accroché la cinquième place et marqué des points précieux, devançant Lucas di Grassi, Oliver Rowland et Edoardo Mortara. James Calado était initialement neuvième mais a été disqualifié pour avoir utilisé trop d'énergie ; Pascal Wehrlein et Jérôme d'Ambrosio complétaient donc le top 10.

Stoffel Vandoorne était bien parti pour finir cinquième mais a heurté le mur en toute fin d'épreuve ; il perd la tête du championnat et se retrouve quatrième derrière le nouveau leader Mitch Evans (47 points), Alexander Sims (46 points) et António Félix da Costa (39 points).

Mexico E-Prix de Mexico 2020

partages
commentaires
Lotterer offre à Porsche sa première pole position
Article précédent

Lotterer offre à Porsche sa première pole position

Article suivant

Lotterer : "Evans a été plutôt agressif au premier virage"

Lotterer : "Evans a été plutôt agressif au premier virage"
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021