Course - Rosenqvist premier à l'arrivée... Buemi vainqueur !

partages
commentaires
Course - Rosenqvist premier à l'arrivée... Buemi vainqueur !
Par : Benjamin Vinel
11 juin 2017 à 15:03

Sébastien Buemi a remporté la deuxième manche de l'ePrix de Berlin, profitant d'une pénalité infligée à Felix Rosenqvist pour unsafe release.

Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Loic Duval, Dragon Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Maro Engel, Venturi
Tom Dillmann, Venturi, devance Loic Duval, Dragon Racing
Robin Frijns, Amlin Andretti Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Stéphane Sarrazin, Techeetah
Adam Carroll, Jaguar Racing
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Nick Heidfeld, Mahindra Racing, devance Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing

Auteur de sa deuxième pole position en seulement huit courses en Formule E, le rookie Felix Rosenqvist s'élançait de l'avant de la grille avec le leader du championnat Sébastien Buemi à ses côtés. Derrière eux, les DS Virgin de José María López et Sam Bird monopolisaient la deuxième ligne devant Jean-Éric Vergne pour cette course prévue sur 46 tours, deux de plus que la veille.

Dès l'extinction des feux, Rosenqvist a pris la poudre d'escampette alors que la hiérarchie n'évoluait pas dans le top 8. Plus loin dans le peloton, en revanche, il y a eu quelques accrochages, et Maro Engel est rentré au stand avant de reprendre la piste avec une dizaine de tours de retard et d'enchaîner les meilleurs temps en course... puis d'abandonner pour de bon.

Rosenqvist a creusé un écart de deux secondes dans le premier tour, écart que Buemi a réduit de huit dixièmes dans la boucle suivante avant qu'il ne se stabilise autour d'une seconde.

Septième sur la grille, Lucas Di Grassi savait qu'il lui fallait remonter dans l'optique de la lutte pour le titre. Le Brésilien s'est emparé de la sixième place face à Oliver Turvey dans le quatrième tour. Le Britannique a ensuite été dépassé par l'autre Audi Abt, celle de Daniel Abt, puis par Nicolas Prost.

López et Bird s'accrochent

À l'avant, Rosenqvist et Buemi ont pris une avance de cinq secondes sur les DS Virgin en moins de dix tours. L'écart entre les deux leaders restait d'une seconde. Les DS Virgin ont d'ailleurs fini par s'attaquer au premier virage dans le 17e tour, avec une légère touchette qui a fait perdre quatre places à Sam Bird ! López, quant à lui, s'est fait déborder par Vergne dans la boucle suivante.

Au moment des arrêts au stand, Rosenqvist était en tête avec un grosse seconde d'avance sur Buemi et dix secondes sur le groupe composé de Vergne, Di Grassi, Abt, López, Prost et Bird : ces six pilotes se tenaient en trois secondes.

Rosenqvist et Heidfeld à deux doigts du désastre

L'ensemble du peloton est rentré au stand précisément à mi-course pour ce qui s'annonçait comme une course particulièrement difficile en matière de gestion de l'énergie. La hiérarchie n'a pas vraiment évolué, mais les Mahindra sont passées à deux doigts de l'accrochage lorsque Felix Rosenqvist est sorti de son garage alors que son coéquipier Nick Heidfeld y rentrait ! Auteur d'une superbe remontée en début de course, l'Allemand est retombé à la 13e place.

 

Rosenqvist a donc conservé la tête, mais subissait une pression de plus en plus intense de la part de Buemi. Une dizaine de secondes plus loin, Di Grassi donnait tout pour trouver l'ouverture sur Vergne. Le Brésilien a poussé son rival à la faute au 32e tour dans le premier virage et s'est emparé de la troisième place.

Daniel Abt a tenté une manœuvre sur la Techeetah au passage suivant, mais cette fois par l'extérieur. Une touchette l'a toutefois empêché de concrétiser sa tentative audacieuse.

Pénalité pour Rosenqvist

C'est alors qu'il a été annoncé que Rosenqvist allait écoper d'une pénalité de dix secondes pour cet unsafe release. Voilà qui changeait la physionomie de la course : Buemi était quasiment certain de s'imposer, mais son concurrent suédois devait s'assurer de maintenir son avance de 12 secondes sur le troisième, Di Grassi, ce qu'il a fait avec succès.

À cinq tours de l'arrivée, López a repris sa place dans le top 5 en dépassant Vergne. Le Français a eu toute la peine du monde à défendre sa position face aux assauts de Bird et de Prost dans les derniers tours.

Sébastien Buemi remporte en tout cas une victoire qui va lui faire le plus grand bien au championnat, lui permettant de creuser de nouveau l'écart avec Lucas Di Grassi, troisième de la course. Felix Rosenqvist prend la deuxième place et parachève un week-end sensationnel après son succès d'hier.

"Dès que j'ai vu que Felix avait une pénalité, je me suis dit que je n'allais pas lui mettre la pression, pour m'assurer qu'il finisse devant Lucas", reconnaît Buemi. "J'ai un peu reçu la victoire sur un plateau, mais je suis très content. J'aimerais féliciter Felix parce que j'ai le sentiment qu'il est le véritable vainqueur aujourd'hui. J'ai eu de la chance."

"C'était une situation un peu embarrassante", renchérit Rosenqvist. "La règle est qu'on reçoit une pénalité si on bloque quelqu'un, mais je n'ai bloqué personne. C'est comme ça ces jours-ci en sport auto, au lieu de travailler en piste, on travaille après [il fait référence aux décisions des commissaires, ndlr]. La voiture était excellente néanmoins. C'est génial que nous soyons parvenus à battre le Champion en titre aujourd'hui."

Daniel Abt, José María López, Jean-Éric Vergne, Sam Bird et Nicolas Prost complètent le top 8 devant Oliver Turvey et Nick Heidfeld, auteur d'une belle course depuis le fond de grille.

 ePrix de Berlin - Course 2

 PiloteÉquipeToursÉcart
1 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 46  
2 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 46 7.195
3 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 46 10.862
4 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 46 13.631
5 argentina José María López   DS Virgin Racing 46 20.324
6 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 46 20.751
7 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 46 21.959
8 france Nicolas Prost   Renault e.dams 46 22.155
9 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 46 34.949
10 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 46 35.814
11 portugal António Félix da Costa  Amlin Andretti 46 44.057
12 brazil Nelson Piquet Jr  NextEV NIO 46 44.439
13 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 46 47.336
14 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 46 51.653
15 france Tom Dillmann   Venturi 46 56.977
16 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 46 1'05.426
17 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 46 1'07.018
18 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 46 1'12.083
19 france Loïc Duval   Dragon Racing 33 12 tours
20 germany Maro Engel   Venturi 14 32 tours
Article suivant
La grille de départ de la deuxième course à Berlin

Article précédent

La grille de départ de la deuxième course à Berlin

Article suivant

Championnats - Rosenqvist se propulse dans le top 3

Championnats - Rosenqvist se propulse dans le top 3
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Berlin
Lieu Berlin Tempelhof Airport
Pilotes Sébastien Buemi , Felix Rosenqvist
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course