De Vries et Mercedes écrasent la concurrence en qualifs

Le meilleur temps en Essais Libres 1, en Essais Libres 2, puis lors de la phase de groupes des qualifications et enfin en Super Pole : Nyck de Vries est intouchable à l'E-Prix de Diriyah.

De Vries et Mercedes écrasent la concurrence en qualifs
Charger le lecteur audio

Si un pilote a impressionné lors de cette séance qualificative à l'E-Prix de Diriyah, c'est forcément Nyck de Vries, mais il ne faut pas oublier Oliver Rowland. Comme toujours, l'évolution de la piste a joué un rôle crucial dans les performances, et les pilotes du groupe 1 – le top 6 de la saison 2019-20 – avaient un sacré désavantage. Dans ce contexte où il était entouré de redoutables rivaux, Rowland ne leur a tout simplement laissé aucune chance. Stoffel Vandoorne était relégué à huit dixièmes, Lucas di Grassi, Sébastien Buemi, António Félix da Costa et Jean-Éric Vergne à plus d'une seconde.

Lire aussi :

L'amélioration de la piste a toutefois coûté cher à ces cinq hommes, et notamment à Rowland, qui s'est finalement retrouvé 13e (avant les pénalités)... à moins de six dixièmes du meilleur temps. Car tous les pilotes du groupe 2 l'ont battu, avec Nyck de Vries en tête, jouissant d'une belle avance de quatre dixièmes sur Mitch Evans, André Lotterer, Sam Bird et Maximilian Günther. Par la suite, le groupe 3 a vu quatre concurrents s'insérer de la deuxième à la cinquième place, entre De Vries et Evans : Edoardo Mortara, Pascal Wehrlein, René Rast et Alex Lynn.

Quant au dernier groupe, il a pris une tournure inattendue lorsque Sérgio Sette Câmara a tiré tout droit au dernier virage après un contact avec le mur. Nico Müller, Nick Cassidy et Tom Blomqvist se sont hissés aux cinquième, sixième et septième places devant Lynn, les deux premiers alors provisoirement qualifiés pour la Super Pole... mais ils ont vu leurs chronos supprimés car signés dans le contexte du drapeau jaune provoqué par Sette Câmara, apparemment indépendamment d'un éventuel ralentissement ou non. En conséquence, Lynn et Evans ont fait leur retour dans le top 6 et en Super Pole.

À noter que Robin Frijns, initialement placé dans le groupe 2, n'a pas pu se qualifier après un accident en Essais Libres 2, un changement de batterie ayant été nécessaire sur son Envision Virgin.

En Super Pole, Evans a lancé les hostilités avec un modeste 1'09"706, non sans un léger contact avec le mur qui a endommagé sa suspension arrière. Il faut dire que le pilote Jaguar n'a pas eu beaucoup de temps pour se préparer après la pénalité infligée aux trois pilotes susmentionnés. Lynn a fait mieux en 1'09"345, sans pouvoir rivaliser avec le semi-rookie Rast, qui a signé un 1'08"869. Wehrlein a devancé son compatriote d'un demi-dixième, en 1'08"821, tandis que Mortara s'est glissé devant Lynn, de justesse.

Nyck de Vries était toutefois sur une autre planète et a signé le meilleur temps dans les trois secteurs pour prendre la pole position avec quasiment sept dixièmes d'avance. Ce nouveau moteur Mercedes semble bien né.

Saudi Arabia E-Prix de Diriyah 2021 - Qualifications 1

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 Netherlands Nyck de Vries Mercedes-EQ Formula E Team 1'08.786  
2 Switzerland Edoardo Mortara Monaco Venturi 1'08.798 0.012
3 Germany Pascal Wehrlein Germany Porsche Team 1'08.885 0.099
4 Germany René Rast Germany Audi Sport Team Abt 1'08.959 0.173
5 Switzerland Nico Müller DRAGON / PENSKE AUTOSPORT 1'08.980 0.194
6 New Zealand Nick Cassidy United Kingdom Virgin Racing 1'09.015 0.229
7 United Kingdom Tom Blomqvist United Kingdom NIO Formula E Team 1'09.074 0.288
8 United Kingdom Alex Lynn India Mahindra Racing 1'09.133 0.347
9 New Zealand Mitch Evans Jaguar Racing 1'09.152 0.366
10 Germany André Lotterer Germany Porsche Team 1'09.157 0.371

Saudi Arabia E-Prix de Diriyah 2021 - Super Pole 1

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 Netherlands Nyck de Vries Mercedes-EQ Formula E Team 1'08.157  
2 Germany Pascal Wehrlein Germany Porsche Team 1'08.821 0.664
3 Germany René Rast Germany Audi Sport Team Abt 1'08.869 0.712
4 Switzerland Edoardo Mortara Monaco Venturi 1'09.317 1.160
5 United Kingdom Alex Lynn India Mahindra Racing 1'09.345 1.188
6 New Zealand Mitch Evans Jaguar Racing 1'09.706 1.549

partages
commentaires
La Formule E envisage une tournée américaine en juin 2021
Article précédent

La Formule E envisage une tournée américaine en juin 2021

Article suivant

De Vries remporte sa première victoire en FE pour Mercedes

De Vries remporte sa première victoire en FE pour Mercedes
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021