Une Gen3… "intéressante", selon les pilotes de Formule E

Robin Frijns et Nyck de Vries évoquent une monoplace de troisième génération "intéressante", avec différents degrés d'enthousiasme.

La monoplace de troisième génération de Formula E

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

La semaine dernière, en marge de l'E-Prix de Monaco, la Formule E a présenté sa monoplace troisième génération, qui fera ses débuts en course la saison prochaine. Ce bolide au design insolite jouit d'une puissance nettement supérieure de 350 kW, avec une capacité de régénération d'énergie portée à 600 kW, tandis que sa conception innovante n'inclut plus de freins arrière – ces derniers ne sont déjà quasiment plus utilisés, le frein moteur ayant la part belle, justement, pour régénérer l'énergie.

Lire aussi :

C'est toutefois son apparence qui a fait l'objet de nombreuses discussions dans le paddock de la Principauté et en dehors. Robin Frijns n'y fait pas exception. "Elle est… intéressante !" lâche le pilote Envision. "Je pense que la puissance de la voiture est bonne pour la course. Son apparence, ce n'est pas vraiment à mon goût, pour être franc. Mais peut-être que d'autres l'aiment."

Le pilote Envision a-t-il hâte de la piloter ? "Assurément ! Elle est plus puissante, évidemment plus légère. Je veux vraiment la tester, elle a des pneus différents [Hankook remplace Michelin, ndlr] alors nous allons devoir nous habituer à ceux-ci et à leur comportement. Mais il est certain que ça va être différent, reste à savoir à quel point."

Nyck de Vries, pour sa part, est enthousiasmé par les avancées techniques réalisées avec ce nouveau modèle. "Techniquement, elle est très intéressante et représente un défi pour les écuries et les pilotes", analyse le Champion du monde en titre. "Je pense qu'avec un moteur avant qui ne fait que régénérer et sans différentiel avant, trouver la bonne interaction entre l'essieu avant et l'essieu arrière va être très intéressant. Bien sûr, il n'y a pas de disques de frein sur l'essieu arrière non plus."

De Vries attend avec une grande impatience l'arrivée des arrêts au stand permettant de recharger rapidement la batterie pendant la course, bien qu'une telle révolution ne soit qu'au stade de projet pour l'instant.

"Les modifications de l'aspect sportif, je m'en réjouis également, avec l'éventualité d'un arrêt au stand", ajoute le pilote Mercedes. "Je trouve que ce sera vraiment cool de créer un peu plus de stratégie, car tout est très compressé désormais ; le mode attaque est un élément stratégique, mais je trouve ça un peu plus artificiel qu'un véritable arrêt au stand."

"L'esthétique est un peu différente et abstraite, assez carrée. J'imagine qu'il faut s'y habituer un peu. Mais je pense qu'il y a toujours un peu de résistance avec tout ce qui est nouveau."

Propos recueillis par Jake Boxall-Legge

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent L'écurie Abt va faire son retour en Formule E
Article suivant Décrocher le job de rêve dans une équipe en France : quel CV ?

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France