Nissan pourrait remplacer Renault en Formule E

Nissan pourrait reprendre le flambeau de Renault en Formule E dans les années à venir.

Nissan pourrait remplacer Renault en Formule E
Des logos Renault
Logo Nissan Nismo
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Nissan Motorsports Nissan GT-R Nismo
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams. devance Jean-Eric Vergne, Techeetah

L'alliance Renault-Nissan, représentant l'un des plus gros partenariats mondiaux dans le secteur automobile, a discuté de la manière de mieux articuler son programme sportif pour ses marques française et japonaise.

En plus de s'être lancé en Formule E en 2015-2016, Renault a fait son retour en Formule 1 avec une écurie d'usine l'année dernière en rachetant Lotus. La reconstruction de l'équipe F1 implique un important recrutement à Enstone, ainsi que le financement du programme moteur à Viry-Châtillon. Renault a dépensé une somme estimée à 172 millions d'euros en 2016, dont 92 millions d'euros d'autofinancement. Se retirer de son programme en Formule E lui permettrait d'y ajouter 11,5 millions d'euros.

De plus, Nissan est à la recherche d'un programme sportif phare depuis la fin prématurée et l'échec de son projet LMP1 à l'issue de la saison 2015. Étant l'un des plus gros constructeurs sur le marché des véhicules électriques dans le monde, l'option idéale pour l'alliance serait de maintenir une présence en Formule E à la place de Renault.

Selon les informations de Motorsport.com, aucune décision n'a été prise, et il n'est pas garanti que Nissan, qui deviendrait alors le premier constructeur japonais à entrer en Formule E, prenne le contrôle de l'équipe détenue par Renault la saison prochaine. Interrogé par Motorsport.com, un porte-parole de Nissan a indiqué qu'il n'y avait aucun "commentaire sur les spéculations".

Renault a remporté les championnats pilotes et équipes de Formule E en 2015-2016 et l'équipe est en tête de la saison actuelle, Sébastien Buemi ayant remporté cinq des six premières courses.

Le lancement d'un processus d'homologation du groupe propulseur pour 2017-2018 a également eu lieu. Ce moteur sera également fourni à l'équipe Techeetah, qui a conclu l'été dernier un accord client pour deux saisons avec Renault.

L'adoption de la technologie Renault pour la saison prochaine, quel que soit le nom porté par l'équipe, pourrait faciliter l'engagement de Nissan en Formule E dès 2017-2018. Cela permettrait ensuite à NISMO de s'imprégner de la discipline avec un package technique compétitif, avant de financer le développement d'un groupe propulseur pour 2018-2019.

Si Nissan devait récupérer l'engagement de Renault, cela se ferait en conservant le partenariat avec l'équipe e.dams, même si cette arrivée poserait la question significative de la poursuite de l'aventure Formule E pour Buemi. Le pilote suisse est engagé avec Toyota en FIA WEC, et ses obligations contractuelles avec la firme japonaise sont prioritaires. Il est peu probable que Toyota laisserait son pilote représenter un constructeur japonais concurrent dans une autre discipline.

Depuis la fin du programme LMP1, NISMO – la branche sportive de Nissan – est resté actif à travers des projets en Super GT et en Blancpain, ainsi qu'avec diverses fournitures moteur en sport prototype.

partages
commentaires
La batterie de la saison 5 a fait sa première simulation de course

Article précédent

La batterie de la saison 5 a fait sa première simulation de course

Article suivant

Sarrazin et Dillmann : chaises musicales en Formule E

Sarrazin et Dillmann : chaises musicales en Formule E
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020