Sarrazin et Dillmann : chaises musicales en Formule E

partages
commentaires
Sarrazin et Dillmann : chaises musicales en Formule E
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
3 juin 2017 à 08:56

Les chaises musicales de la Formule E continuent. Jean-Éric Vergne va avoir un troisième coéquipier en cette saison 2016-17 : après Ma Qing Hua et Esteban Gutiérrez, c'est Stéphane Sarrazin qui va épauler le Français pour le reste de la saison.

Stéphane Sarrazin, Venturi
Tom Dillmann, Venturi
Esteban Gutierrez, Techeetah
Esteban Gutierrez, Techeetah
Tom Dillmann, Venturi
Tom Dillmann, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi

Esteban Gutiérrez avait rejoint la structure chinoise à l'occasion de l'ePrix de Mexico avant de participer aux courses de Monaco et de Paris également. Avec déjà cinq points à la clé, le team espérait construire avec le Mexicain pour le futur, mais ce dernier a finalement décidé d'écrire son avenir en IndyCar, où il y a des courses en même temps que les trois derniers meetings de Formule E, qui comprennent deux manches chacun.

Techeetah a donc courtisé Stéphane Sarrazin, qui a été autorisé par l'écurie Venturi à rejoindre le team rival. C'est Tom Dillmann qui va le remplacer au sein de l'équipe monégasque, après avoir fait ses débuts à Paris à la place de Maro Engel, qui était pris par son engagement en DTM. Le Champion en titre de Formule V8 3.5 s'est classé à une prometteuse huitième place aux Invalides.

Gildo Pastor, propriétaire de Venturi, a décrit la situation comme "une solution positive pour toutes les parties. Avec son expérience, Stéphane va rejoindre Techeetah et en même temps, Tom va recevoir l'opportunité de connaître de nouvelles expériences importantes avec Venturi."

Sarrazin court chez Venturi depuis la création de la Formule E, avec un podium à la clé à Long Beach. Le Français avait même signé la pole position à Londres lors de la première saison et avait franchi le drapeau à damier en premier, mais avait dépassé la limite d'utilisation d'énergie et une pénalité l'avait relégué au 15e rang.

Article suivant
Nissan pourrait remplacer Renault en Formule E

Article précédent

Nissan pourrait remplacer Renault en Formule E

Article suivant

Bientôt un brake-by-wire en Formule E ?

Bientôt un brake-by-wire en Formule E ?
Charger les commentaires