Un deuxième succès à Monaco savamment construit pour Vandoorne

C'est grâce à une première partie de course très intelligente que Stoffel Vandoorne s'est imposé à Monaco en Formule E, six ans après son succès en GP2 sur le Rocher.

Le vainqueur Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ, soulève son trophée sur le podium

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Parti quatrième sur la grille de départ après avoir été battu en demi-finale lors des qualifications, Stoffel Vandoorne a donné une leçon de gestion lors de l'E-Prix de Monaco. Calé dans les roues du trio de tête durant la première partie de course, le pilote Mercedes a savamment économisé de l'énergie avant d'en tirer profit par la suite face à Mitch Evans, Pascal Wehrlein et Jean-Éric Vergne.

Certes, Wehrlein semblait à la mi-course être le mieux parti pour s'imposer, mais un problème technique a contraint le pilote Porsche à l'abandon. Alors deuxième derrière Vergne, Vandoorne a bien géré les deux neutralisations de la course et profité également du mode attaque rendu caduque pour le Français à cause du premier Full Course Yellow. Le Belge s'est ainsi offert une deuxième victoire de prestige dans les rues de la Principauté, sept ans après sa belle aventure en GP2.

"J'ai gagné ici en 2015 en GP2, mais en Formule E, ça ne s'est pas toujours passé comme je le voulais ici, et disons que l'année dernière ça a été difficile", confie celui qui a pris les rênes du championnat. "Mais cette année, nous nous sommes bien qualifiés, puis je savais que l'on pouvait être dans le match pour faire une bonne course. Je me sentais en confiance sur les longs relais en essais libres."

"En course, il s'agissait de miser sur le long cours. J'ai vu que Mitch et Pascal ne s'échappaient pas vraiment au départ, donc j'ai réussi à économiser un peu d'énergie dans les premiers tours. Ça m'a vraiment aidé, surtout quand j'ai pris la tête. Et après j'ai pu creuser l'écart, prendre le deuxième mode attaque et rester en tête."

Cette victoire, sa première cette saison, offre à Stoffel Vandoorne les commandes du classement général avec six longueurs d'avance sur Jean-Éric Vergne. Plus que les années précédentes, la régularité des candidats au titre est déterminante en cette première partie de championnat, et le Belge en a conscience.

"Je me suis qualifié en pole deux fois cette année et je n'ai pas toujours été capable de convertir ce rythme en course en ramenant la victoire", rappelle-t-il. "Mais j'ai marqué des points régulièrement, comme JEV. Désormais, Mitch est aussi sur une très bonne série, et Robin [Frijns] également, il était encore dans le coup aujourd'hui. Il est important de continuer à marquer des points pour ne pas perdre de terrain, et je savais qu'à un moment donné, mon heure viendrait. Je suis heureux que ce soit arrivé à Monaco."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Championnat - Vergne cède les commandes à Vandoorne
Article suivant Monaco a été sans pitié pour Porsche

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France