Vandoorne vainqueur et vice-Champion de Formule E

Stoffel Vandoorne a remporté la dernière course de la saison 2019-20 de Formule E à Berlin, se propulsant au passage de la neuvième à la deuxième place du championnat.

Vandoorne vainqueur et vice-Champion de Formule E

Stoffel Vandoorne et Sébastien Buemi s'élançaient de la première ligne de la grille de départ avec de très bonnes chances de prendre la seconde place du championnat en cas de victoire (pour Vandoorne, 62 pts) ou de podium (pour Buemi, 69 pts) ; ils devançaient René Rast et Nyck de Vries. Oliver Rowland (83 pts) et Jean-Éric Vergne (80 pts), deuxième et troisième du classement général, s'élançaient 24e et 21e respectivement.

Lire aussi :

Au premier virage, Rast a tenté une audacieuse manoeuvre sur Buemi par l'extérieur, sans succès, avant de se faire dépasser par De Vries. Vandoorne conservait la tête, tandis que Vergne et Rowland remontaient aux 18e et 22e rangs.

 

Le peloton est resté très compact lors des dix premières minutes de course, le top 20 se tenant en 12 secondes. De Vries est alors devenu le premier pilote à activer le mode attaque, perdant une place au profit de Rast, imité au tour suivant par Vandoorne, qui a cédé la tête à Buemi. Tous deux ont aisément récupéré leur position initiale. Buemi a donc utilisé l'attack mode à son tour, restant d'extrême justesse devant Rast, et parvenant à repasser devant De Vries dans sa dernière minute à 235 kW.

De Vries a ensuite décidé d'activer le mode attaque pour la deuxième fois avant même la mi-course, conservant la troisième place ; il a ainsi contraint Vandoorne à réagir immédiatement. Buemi, lui, a temporisé ; ainsi, lorsqu'il a utilisé l'attack mode quelques instants plus tard, il a repris la piste derrière Rast, même s'il l'a aisément repassé avant de reprendre la deuxième place à De Vries.

Pendant ce temps, Vergne et Rowland poursuivaient leur remontée, respectivement 11e et 17e – non sans un contact du Français avec la BMW d'Alexander Sims, qu'il a percutée par l'arrière en la dépassant. Un élément de l'aileron de la DS Techeetah s'est alors détaché. Vergne avait besoin d'un top 6 pour sauver la deuxième place du championnat.

Le top 3 de la course était assez nettement détaché et ne s'attaquait pas encore, De Vries utilisant toutefois son FanBoost pour tenter de faire l'intérieur à Buemi alors qu'il restait 12 minutes + 1 tour au compteur. Le pilote Nissan e.dams lui a résisté.

Rowland a ensuite perdu un élément d'aileron à son tour mais est directement rentré au stand pour abandonner : les points allaient s'avérer trop difficiles à accrocher. Il était ainsi quasi certain de perdre la deuxième place du championnat.

Alors que Vandoorne avait creusé un écart supérieur à une seconde, De Vries a finalement trouvé l'ouverture sur Buemi à 2 minutes + 1 tour de l'arrivée, offrant le doublé à Mercedes. Et Vandoorne, vainqueur, s'est propulsé de la neuvième à la deuxième place du championnat, s'octroyant le titre honorifique de vice-Champion... avec un point d'avance sur Vergne, auteur d'une remontée spectaculaire de la 21e à la septième place ! "C'est un tournant", a déclaré le pilote Mercedes de sa victoire à la radio, ne sachant alors pas qu'il était second du championnat.

Lire aussi :

De Vries et Buemi complétaient donc le podium devant Rast, Bird – lui aussi très bien remonté depuis la 14e place, pour la dernière de ses 69 courses avec Virgin Racing – et Di Grassi. Frijns et Günther pouvaient nourrir des regrets, puisqu'ils étaient devant Vergne lorsque le Néerlandais a tassé l'Allemand dans le mur, tous deux perdant une poignée de positions et sortant du top 10. Un top 10 dont les dernières places étaient occupées par Lynn, Félix da Costa et Mortara.

Germany E-Prix de Berlin 2020 - Sixième manche

partages
commentaires
Vandoorne en pole devant Buemi à Berlin

Article précédent

Vandoorne en pole devant Buemi à Berlin

Article suivant

Felipe Massa quitte Venturi après deux saisons en FE

Felipe Massa quitte Venturi après deux saisons en FE
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021