La Peugeot 208 T16 Pikes Peak, désormais propriété de Sébastien Loeb

Sébastien Loeb a fait l'acquisition de la Peugeot 208 T16 Pikes Peak avec laquelle il a remporté l'épreuve américaine en 2013.

Le champion français et la redoutable bête de compétition issue des ateliers de Peugeot Sport avaient marqué l'histoire de l'épreuve de Pikes Peak, et même écrit une page d'histoire du sport automobile, en dynamitant le record de la montée dans le Colorado, avec un parcours bouclé en 8'13"878, un chrono qui n'est pas prêt d'être battu.

Depuis, hormis une sortie d'exhibition en 2013 à Goodwood, puis une autre opération spéciale au Castellet la même année, Sébastien Loeb n'avait plus retrouvé cette voiture de 875 chevaux, pour autant de kilos. 

Sébastien Loeb tests the Peugeot 208 Pikes Peak

Et, à la demande du nonuple champion du monde des rallyes, la 208 T16 lui a été cédée par Peugeot Sport, ce dont il se réjouit bien évidemment, après avoir repris la bête en main la semaine dernière pour quelques tours sur le circuit de l'Anneau du Rhin, en Alsace, cette voiture ayant en sus été restaurée au sein des ateliers du Sébastien Loeb Racing.

"Je ne l'avais plus pilotée à part quelques opérations dans la foulée de Pikes Peak", a expliqué Loeb à Motorsport.com. "Depuis, elle était dans un atelier. Je l'ai récupérée la semaine dernière, on a fait un petit roulage pour voir si tout allait bien." 

"Celle-là, c'est quelque chose !"

Si Sébastien Loeb a déjà piloté bon nombre de voitures de course dans sa carrière, la Peugeot 208 T16 Pikes Peak garde une place à part dans son cœur.

"Celle-là, c'est quelque chose !", poursuit-il. "C'est impressionnant d'efficacité. Même là, lorsque je l'ai reprise en main à l'Anneau du Rhin, j'ai été encore bluffé. Au début on freine, on freine, et on se dit : 'je suis encore en-dessous !' La limite est très loin, la sortie de virage est vraiment impressionnante. Avec les pneus dont elle dispose, son grip, l'appui aérodynamique et les quatre roues motrices, tu peux aller à fond quasiment en milieu de virage, elle ressort sans jamais décrocher. C'est vraiment impressionnant".

Même là, lorsque je l'ai reprise en main à l'Anneau du Rhin, j'ai été encore bluffé.

Sébastien Loeb

La Peugeot 208 T16 Pikes Peak rejoint ainsi la collection de véhicules de compétition de Sébastien Loeb, qui compte notamment la Citroën C4 WRC avec laquelle il avait remporté la première édition du rallye de France Alsace (et son septième titre mondial des rallyes) en 2010, et une McLaren MP4-12C GT3 avec laquelle il avait entamé sa reconversion en circuit avec sa propre écurie en 2014.

En septembre, le pilote tricolore sera au volant de "sa" voiture en ouverture de la course de côte de Turckheim, en Alsace, avant-dernière manche du Championnat de France de la Montagne. En attendant d'autres sorties à l'avenir ? "Ce n'est pas une voiture que l'on va sortir toutes les semaines, mais pourquoi pas occasionnellement oui", ajoute-t-il. "Au niveau des sensations c'est toujours sympa."

Sébastien Loeb sera en piste ce week-end à Höljes, en Suède, à l'occasion de la septième manche du Championnat du monde de rallycross, où il occupe la cinquième place du classement au volant d'une Peugeot 208 RX de l'équipe Peugeot-Hansen. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Hillclimb , Auto
Événement Test de la Peugeot 208 Pikes Peak
Circuit L'Anneau du Rhin
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Sébastien Loeb Racing , Peugeot Sport
Type d'article Actualités