Mazda renonce au LMDH et va quitter l'IMSA

Mazda a décidé de cesser totalement son engagement en sport prototype à l'issue de la saison 2021 de l'IMSA.

Mazda renonce au LMDH et va quitter l'IMSA

Mazda Motorsports vit actuellement sa toute dernière saison en IMSA. Le prototype DPi RT24-P, apparu en compétition en 2017 et aujourd'hui exploité par Multimatic dans le championnat américain d'Endurance, quittera la scène en fin d'année. Non seulement le constructeur japonais ne sera plus présent en 2022, mais il a également renoncé à un engagement dans la future catégorie LMDh, qui sera introduite en 2023.

"Après cinq années de participation dans la catégorie DPi de l'IMSA, Mazda opte pour mettre fin à son programme à l'issue de la saison 2021, qui s'achèvera par Petit Le Mans en octobre", a annoncé la marque vendredi soir. "Cette décision a été prise après une évaluation interne de l'actuelle catégorie DPi et de la future catégorie LMDh, ce qui met un terme à la participation de Mazda en sport prototype."

"À partir de 2022, Mazda concentrera ses programmes sportifs sur la MX-5 Cup et quelques autres courses. Championnat mono-marque, la MX-5 Cup reste la pierre angulaire de la compétition pour Mazda. Ce championnat, ainsi que notre soutien sur quelques compétitions, assurent la continuité de l'héritage de Mazda en sport automobile."

Lire aussi :

La Mazda RT24-P a d'abord été exploitée en DPi par SpeedSource, avant que Joest ne prenne le relais puis que Multimatic lui succède l'an dernier après les 24 Heures de Daytona. En 2019, ce prototype s'est imposé aux 6 Heures de Watkins Glen, à Motorsports Park et à Road America. On l'a également vu gagner sur une course sprint à Daytona l'an dernier puis aux 12 Heures de Sebring. De deux voitures alignées en 2020, Mazda avait réduit la voilure en passant à une seule cette année, confiée à Harry Tincknell et Oliver Jarvis, rejoints par Jonathan Bomarito pour les courses longues. Le trio a pris la troisième place des 24 Heures de Daytona il y a deux semaines.

"Mazda a une longue histoire en compétition, et y a récemment ajouté plusieurs victoires et podiums en DPi durant la saison 2020", rappelle Masahiro Moro, PDG de Mazda North American Operations. "C'est un hommage à notre esprit de défi permanent. Nous sommes particulièrement fiers de notre victoire aux 12 Heures de Sebring, de nos podiums à Daytona en 2020 et 2021, et de nos chronos records à Daytona en 2019 et 2020. Ce sont des accomplissements significatifs dans l'histoire de Mazda Motorsports. Nous remercions nos pilotes, nos équipes, nos partenaires et nos fans pour ces années de soutien, et nous voulons vivre une grosse saison 2021."

À ce jour, trois constructeurs ont officiellement annoncé leur futur engagement en LMDh, catégorie qui assurera une convergence réglementaire entre ACO et IMSA, avec la possibilité d'aligner un même prototype en Europe comme aux États-Unis. Audi et Porsche préparent un programme axé essentiellement sur le WEC, tandis que Acura mettra l'IMSA au cœur de son engagement.

partages
commentaires
Magnussen ne veut pas jouer les pigistes en F1

Article précédent

Magnussen ne veut pas jouer les pigistes en F1

Article suivant

Le Champion Racing renaît pour accompagner Dumas à Pikes Peak

Le Champion Racing renaît pour accompagner Dumas à Pikes Peak
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Tags dpi , lmdh
Auteur Basile Davoine