IndyCar
26 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
16 août
-
18 août
Événement terminé
22 août
-
24 août
Événement terminé
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
EL3 dans
01 Heures
:
27 Minutes
:
20 Secondes

Bourdais défend Pocono après l'accident de dimanche

partages
commentaires
Bourdais défend Pocono après l'accident de dimanche
Par :
22 août 2019 à 11:20

Sébastien Bourdais s'est exprimé en faveur d'un retour de l'IndyCar à Pocono pour les saisons à venir, et ne blâme pas le circuit pour les deux accidents survenus en 2018 et 2019.

En 2018, un accident au virage numéro 2 dans les premiers tours de l'épreuve de Pocono a laissé Robert Wickens paralysé, et toujours en convalescence aujourd'hui. Le pilote canadien a été l'un des premiers à réagir au carambolage qui a eu lieu dimanche, au premier tour de l'épreuve disputée sur ce même Pocono Raceway.

"Combien de fois devrons-nous vivre la même situation avant d'accepter que les IndyCar ne devraient pas rouler à Pocono ? C'est une relation toxique, et il est peut-être temps de considérer un divorce. Je suis très soulagé de savoir que tout le monde est ok après un accident aussi terrifiant", a tweeté le Canadien quelques minutes après le crash de cette année.

Lire aussi :

Un avis partagé notamment par Max Chilton, qui a décidé de ne plus piloter sur les ovales cette saison, et Sage Karam, qui a effectué deux courses cette année. Mais du côté des pilotes en activité, et en piste ce dimanche, on apprécie Pocono et on espère le revoir au calendrier.

C'est notamment le point de vue de Sébastien Bourdais. Le Manceau est passé à travers les accidents ces deux dernières années et souhaite que l'on réalise que ce genre de contacts fait partie du sport automobile. Pocono n'est pas un endroit plus dangereux qu'un autre selon le quadruple Champion de la discipline.

Selon lui, c'est plutôt du côté des pilotes qu'il faudrait effectuer un changement : "Il faudrait plus de respect, se laisser de l'espace ferait beaucoup pour éviter ce genre d'accidents. Heureusement cette fois, personne n'a payé le prix fort..."

"Pocono n'a pas causé la sévérité des deux événements catastrophiques de 2015 [le décès de Justin Wilson] et 2018 [la blessure de Robert Wickens]. La sécurité n'y est pas pire que sur les autres superspeedways où nous nous rendons. Malheureusement, les risques à plus de 320 km/h seront toujours plus élevés, mais cela fait partie de ce que nous faisons."

Lire aussi :

Pour Bourdais, le tracé atypique, composé de seulement trois virages (contrairement aux quatre courbes des ovales habituels) doit conserver sa place au calendrier de l'IndyCar. Les négociations avancent difficilement dans ce sens, ce qui est dommage pour le pensionnaire du Dale Coyne Racing, alors que l'épreuve attire chaque année de plus en plus de fans.

"Je pense que c'est injuste de juger la piste alors que cela s'est produit dans une ligne droite, assez loin du virage 2. La course avait enfin un élan et de bonnes foules. J'espère que ça n'était pas sa dernière édition."

Article suivant
Rosenqvist s'estime "chanceux" après l'énorme crash de Pocono

Article précédent

Rosenqvist s'estime "chanceux" après l'énorme crash de Pocono

Article suivant

La rédemption de Takuma Sato, vainqueur à Gateway !

La rédemption de Takuma Sato, vainqueur à Gateway !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Pocono
Lieu Pocono Raceway
Pilotes Sébastien Bourdais , Robert Wickens
Équipes Dale Coyne Racing
Auteur Michaël Duforest