Deux cents mètres en tête et une victoire sur le fil pour Rahal

Même s'il est constamment resté aux avant-postes samedi au Texas, Graham Rahal n'a pris le commandement qu'en vue de la ligne d'arrivée pour remporter sa première victoire de la saison.

Deux cents mètres en tête et une victoire sur le fil pour Rahal
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Le vainqueur Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Le vainqueur Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, avec Bobby Rahal
Le vainqueur Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet, Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda

L'Américain s'est retrouvé engagé dans une superbe lutte à trois avec James Hinchcliffe et Tony Kanaan. Dans le sillage du Canadien alors qu'il ne restait qu'un demi-mile environ à parcourir, il s'est jeté à l'intérieur du pilote Schmidt Peterson Motorsports auquel il a enlevé in extremis l'honneur d'être le premier pilote à faire triompher Honda depuis les 500 Miles d'Indianapolis.

Ça a tout simplement été une très belle lutte avec Hinch [James Hinchcliffe] et TK [Tony Kanaan]”, s'est réjoui le pilote Rahal et fils du triple Champion Bobby Rahal qu'est Graham Rahal. “Je dois tirer mon chapeau à Hinch. Il a fait du super boulot ce soir. Il a très bien mené cette course du départ jusqu'à l'arrivée, à part [les derniers] deux cents mètres. Super boulot de lui et TK.”

Rahal s'est imposé avec huit millièmes d'avance sur Hinchcliffe qui a lui-même précédé Kanaan de huit centièmes sur la ligne. Les trois pilotes étaient en lutte pour la victoire, devant un Simon Pagenaud se tenant légèrement en retrait car pensant sans doute au championnat, depuis le dernier restart (survenu au 240e des 248 tours, avec les quatre pilotes roulant de front à un moment) qui avait vu le futur vainqueur et Kanaan se toucher.

“Je dois m'excuser auprès de TK pour l'avoir frotté ici”, a poursuivi Rahal. “Je pense qu'Helio [Castroneves] a traversé la piste, m'a touché, et j'ai touché TK. On a eu de la chance de s'en sortir. C'était un beau spectacle.”

“J'espère qu'en rentrant chez vous, vous direz combien la course est géniale en IndyCar, parce que c'est aussi bon que n'importe quel spectacle qu'on puisse voir", a-t-il lancé à l'intention des spectateurs.

 

Mes [pneus] Firestone étaient géniaux et j'ai réussi à les maintenir en bon état tout le long des relais”, a ajouté Rahal. “On a commencé à les perdre à peut-être cinq ou dix tours de l'arrivée mais je savais que je serais mieux que n'importe qui. Tout ce qui m'inquiétait, c'était TK en gommes neuves.”

Je n'avais pas réalisé, après qu'il se soit arrêté, qu'il serait autorisé [comme Pagenaud] à revenir jusqu'à nous. Je pensais qu'il serait bloqué derrière les voitures retardataires et que ce serait un duel entre Hinch et moi, mais on l'a devancé. Ma voiture était une sacrée machine ce soir. Elle était juste impeccable.”

Constamment aux avant-postes en 2015, deux fois vainqueur et quatrième du championnat après avoir joué le titre jusqu'à la dernière course à Sonoma, Rahal a connu une saison plus difficile cette année mais sa victoire au Texas a en quelque sorte sauvé son championnat. Elle lui a aussi permis de retrouver son rang de premier pilote équipé d'un moteur et d'un kit aéro Honda au classement provisoire, mais avec deux petits points d'avance seulement sur une certain... James Hinchcliffe.

 

partages
commentaires
Championnat - Pagenaud reprend quelques points à Power

Article précédent

Championnat - Pagenaud reprend quelques points à Power

Article suivant

Pagenaud contre Power, ou la course dans la course

Pagenaud contre Power, ou la course dans la course
Charger les commentaires