Au Mans, resurfaçage partiel dans les Hunaudières

Avant l'arrivée de l'hiver, le Circuit de la Sarthe réalise des travaux de resurfaçage sur une partie de la ligne droite des Hunaudières.

Au Mans, resurfaçage partiel dans les Hunaudières

Utilisé seulement une à deux fois par an dans sa configuration la plus longue, le Circuit des 24 Heures du Mans fait néanmoins l'objet d'une attention toute particulière. Long de 13,626 km et empruntant en partie des routes ouvertes le reste du temps à la circulation, il est régulièrement le théâtre de travaux de rénovation ou d'amélioration entre chaque édition. Deux mois après l'épreuve 2021, qui a exceptionnellement eu lieu en août en raison de la crise sanitaire, c'est une partie de la célèbre ligne droite des Hunaudières qui est cette semaine fermée aux usagers afin d'être resurfacée.

Entamés lundi, les travaux vont durer jusqu'au 29 octobre et permettre de refaire la couche de roulement sur une zone d'un peu plus d'un kilomètre, s'étendant du rond-point de la salle Antares – situé bien après le virage du Tetre-Rouge – à la première chicane des Hunaudières, elle aussi concernée par le resurfaçage. Entrepris par le Syndicat mixte des 24 Heures du Mans, le chantier vise à "obtenir un résultat conforme aux exigences de la course automobile et d'une utilisation spécifique aux voitures des 24 Heures du Mans".

En effet, même si la route départementale 338 est ouverte à la circulation toute l'année, les exigences concernant l'enrobé sont les mêmes que pour un tracé permanent. L'enrobé utilisé est donc haut de gamme et similaire à celui du Circuit Bugatti, possédant des caractéristiques mécaniques très élevées, des granulats de haute qualité et un bitume mis au point spécifiquement pour la compétition.

Au total, sur ce secteur, 18 000 m² de l'enrobé actuel vont être rabotés puis recyclés, tandis que 1700 tonnes seront utilisées pour réaliser la nouvelle couche de roulement. Les travaux incluent la réfection complète des boucles de chronométrage situées dans cette zone, au nombre de quatre, pour un coût total de 245 000€ H.T.

La décision a été prise de resurfacer cette partie de la ligne droite des Hunaudières car l'enrobé y était dégradé et que des signes de fatigue avaient été repérés. La dernière rénovation de ce type à cet endroit datait d'il y a dix ans.

Lire aussi :

partages
commentaires
Le Mans 66 : ce qui est vrai, ce qui est faux
Article précédent

Le Mans 66 : ce qui est vrai, ce qui est faux

Article suivant

La Porsche LMDh prendra la piste cette année

La Porsche LMDh prendra la piste cette année
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021