Résumé de course
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Cadillac s'invite en tête, suspense total entre quatre constructeurs !

Cadillac occupe la tête des 24 Heures du Mans à trois heures de l'arrivée mais la hiérarchie est très mouvante et les stratégies loin d'être arrêtées. Ils ont au moins quatre constructeurs à pouvoir encore rêver de la victoire !

#2 Cadillac Racing Cadillac V-Series.R: Earl Bamber, Alex Lynn, Alex Palou

Photo de: Emanuele Clivati | AG Photo

Si la nuit a été très calme au Mans en raison de l'intervention de la voiture de sécurité, la matinée a vu les choses s'emballer. Et, à partir de 10 heures, les événements ont continué de se succéder en piste.

On a d'abord vu la Peugeot n°93 tirer tout droit à Indianapolis, sur une piste recelant encore de nombreux pièges en raison des zones humides. Puis la Cadillac n°3 a rencontré des soucis techniques dans les Hunaudières et, même si Scott Dixon est parvenu à la ramener au stand à petite vitesse, l'abandon s'est avéré inévitable.

Tous ces ennuis ont provoqué la prolongation de la neutralisation par la voiture de sécurité qui était en vigueur, mais également des arrêts au stand à des moments pas forcément opportuns. Cette stratégie a ainsi coûté beaucoup de temps à la Porsche n°6 et à la Toyota n°8, contraintes de patienter en bout de pitlane pour intégrer le groupe Safety Car suivant.

La direction de course a opté pour la procédure de regroupement et de pass around, ce qui a définitivement relancé la course. De manière spectaculaire, un match à sept s'est offert aux spectateurs lorsque le drapeau vert a de nouveau été agité, avec en tête la Cadillac n°2 ayant profité d'une stratégie très décalée. De quoi donner le sourire au clan américain, qui a dans le même temps perdu toute chance de voir bien figurer la n°311, sortie de la piste à Indianapolis avec Pipo Derani à son bord.

La Toyota n°8 est toujours dans le coup au Mans.

La Toyota n°8 est toujours dans le coup au Mans.

Photo de: Marc Fleury

La bagarre a été intense et a surtout rendu la suite de la course difficilement visible, chacun décalant ses arrêts et les leaders se succédant au fil des ravitaillements. Earl Bamber a fourni un très gros relais avec la Cadillac n°2, tout comme Sébastien Buemi qui a triplé les relais pneus pour permettre à la Toyota n°8 de revenir dans le match. Dans le même temps, les Porsche ont semblé de plus en plus en retrait.

Chez Ferrari, on a affiché un rythme également intéressant mais on a perdu la troisième 499P, de l'équipe privée AF Corse, lorsque celle-ci s'est immobilisée complètement fumante devant son box.

Entre midi et 13h, c'est un match tendu entre Cadillac et Toyota auquel on a assisté, jusqu'à faire tomber le meilleur tour en course, avant que la bruine ne fasse temporairement son apparition à un peu plus de trois heures de l'arrivée. Impossible, à ce stade, de dire qui a l'avantage, ni d'exclure qui que ce soit puisque l'on dénombre tout simplement six Hypercars dans la même minute.

Chez Toyota, la n°7 a perdu du temps à cause d'une crevaison survenue juste après la prise de relais de José María López.

Le point à 13h

  # Equipe Tours Arrêts
1 2 Cadillac Racing 263 23
2 50 Ferrari AF Corse 263 22
3 8 Toyota Gazoo Racing 263 24
4 6 Porsche Penske Motorsport 263 24
5 51 Ferrari AF Corse 263 24
6 7 Toyota Gazoo Racing 263 27
7 12 Hertz Team JOTA 263 23
8 5 Porsche Penske Motorsport 263 20
9 38 Hertz Team JOTA 263 26
10 94 Peugeot TotalEnergies 261 26

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Champion WRC, Rovanperä rêve des 24 Heures du Mans
Article suivant Ferrari triomphe d'une édition dantesque des 24H du Mans face à Toyota !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France