Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans

Il n'y aura pas de Ginetta LMP1 au Mans la semaine prochaine : le constructeur britannique a déclaré forfait.

Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans

À moins d'une semaine des premiers essais sur le Circuit de la Sarthe, Ginetta a déclaré forfait pour les 24 Heures du Mans. Le constructeur britannique devait participer à l'épreuve les 19 et 20 septembre prochains dans la catégorie LMP1. La G60-LT-P1 était confiée à un équipage composé de Chris Dyson, Michael Simpson et Guy Smith. Elle ne sera finalement pas au départ. 

Ce forfait de dernière minute abaisse le nombre de concurrents engagés à 59 et le nombre de voitures alignées en LMP1 à cinq. On ne retrouvera donc que les deux Toyota TS050 Hybrid officielles, les deux Rebellion R-13 pour leurs adieux de l'équipe suisse au Mans et le prototype Enso CLM P1/01 de l'équipe ByKolles.

Lire aussi :

Ces dernières semaines, Ginetta a multiplié les signaux de désengagement vis-à-vis de son programme LMP1 puisque le Team LNT a d'abord fait une croix sur les 6 Heures de Spa-Francorchamps, tout en annonçant dans un premier temps le passage de deux à une seule voiture aux 24 Heures du Mans. Le constructeur a également indiqué qu'il ne serait pas présent sous une forme officielle en WEC l'année prochaine, à moins qu'une équipe privée ne soit intéressée pour exploiter ses machines.

Ginetta justifie son forfait de dernière minute par la situation sanitaire, estimant que l'épidémie de COVID-19 connaissait un rebond trop important en France et compliquait la situation en raison de la quarantaine imposée en Grande-Bretagne, où est basée l'équipe. Selon Ginetta, cela aurait entraîné au retour des 24 Heures du Mans une fermeture de son usine durant quatre semaines, que le constructeur ne peut se permettre en vue des programmes qui sont préparés pour les prochains mois.

L'Automobile Club de l'Ouest a publié ce vendredi une mise à jour de la liste des engagés qui confirme le forfait de Ginetta. Par ailleurs, l'organisateur de l'épreuve a révélé qu'Emanuele Pirro serait le Grand Marshal des 24 Heures du Mans 2020.

partages
commentaires
Les deux Toyota alourdies pour les 24 Heures du Mans

Article précédent

Les deux Toyota alourdies pour les 24 Heures du Mans

Article suivant

Alpine confirme son engagement en LMP1

Alpine confirme son engagement en LMP1
Charger les commentaires
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021