Guide d'un ingénieur sur l'Autodrome de Monza

Circuit atypique du calendrier, Monza offre un véritable défi aux ingénieurs du Championnat du Monde de Formule 1 qui doivent concocter un package spécial pour ce dernier rendez-vous européen de l'année

Circuit atypique du calendrier, Monza offre un véritable défi aux ingénieurs du Championnat du Monde de Formule 1 qui doivent concocter un package spécial pour ce dernier rendez-vous européen de l'année.

L'aileron arrière


Les longues lignes droites constituant la principale caractéristique du tracé de Monza, avec des vitesses autour de 330 km/h, la réduction de la trainée est une considération importante. Pour cette raison, un aileron arrière spécial Monza est installé, avec faible trainée et faible appui. Comme il génère moins de trainée que normalement, la différence entre DRS fermé et ouvert est moindre que sur d'autres circuits.

L'aileron avant


Comme pour l'aileron arrière, un aileron avant spécial, pour une faible trainée et un faible appui est produit juste pour Monza. C'est vraiment le royaume de la vitesse !

La suspension


Il y a deux chicanes (1-2 et 4-5) à basse vitesse où les vibreurs sont largement utilisés. Aussi, il est préférable d'avoir un réglage de suspensions souple avec un plus long débattement. Mais il y a aussi la chicane Ascari (8-9-10) plus rapide, en 3ème-4ème où un réglage plus dur et des changements de direction plus vifs sont à privilégier, en raison de la vitesse et de l'usage minime des vibreurs.

Les freins


Après Montréal, c'est un des circuits les plus exigeants de l'année pour les freins. En particulier le freinage au bout de la portion la plus rapide du circuit (340 km/h) pour le passage le plus lent (75 km/h), à la chicane 1-2 à la sortie des stands. De récents développements sur les matériaux des freins font que la température et l'usure sont moins une préoccupation que par le passé.

Les pneus


A cause des hautes vitesses, des limitations spécifiques sur les pressions et sur le carrossage pourraient apparaitre. Ce n'est pas inhabituel à Monza et c'est un facteur de plus qui fait de Monza un challenge unique.

Le moteur


Monza est vraiment un circuit où la puissance est reine, avec ses longues lignes droites impliquant de passer une bonne partie du tour à fond sur l'accélérateur. La puissance pure n'est pas la seule exigence, elle doit s'accompagner de souplesse pour bien s'extraire des virages.

[Avec un communiqué de Lotus F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités