La Journée Test des 24 Heures du Mans 2020 supprimée

L'Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures du Mans, communiquera début avril le nouveau programme de l'épreuve désormais prévue en septembre.

La Journée Test des 24 Heures du Mans 2020 supprimée

Une semaine après l'annonce du report des 24 Heures du Mans de juin à septembre 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, la suppression de la Journée Test pour cette édition a été officialisée. Organisateur de l'événement, l'Automobile Club de l'Ouest tente de s'adapter à cette situation exceptionnelle, qui nécessite à remodelage complet du calendrier et qui va au-delà de l'épreuve la plus emblématique disputée sur le site sarthois. En conséquence, le programme d'essais de la semaine mancelle sera vraisemblablement aménagé différemment. 

Lire aussi :

"Effectivement, en 2020, il n'y aura pas de Journée Test pour les 24 Heures du Mans", confirme ce mercredi Pierre Fillon, président de l'ACO. "Il s'agit d'un problème pratique et de sollicitation des équipes. Comme annoncé récemment, les 24 Heures du Mans ont été reportées les 19 et 20 septembre. Traditionnellement la Journée Test, qui je le rappelle n'a pas toujours existé ou eu lieu quand elle a été mise en place de façon plus systématique, se tient deux semaines avant l'épreuve."

"Nous aurions dû envisager d'organiser cette journée, importante certes pour les équipes et très exigeante en organisation, une semaine après les 24 Heures Motos, qui se dérouleront elles, les 29 et 30 août. Tenir ces deux événements majeurs, les 24 Heures Motos et les 24 Heures du Mans en trois semaines, demandaient un réaménagement des priorités en organisation. Nous avons donc opté pour l'annulation cette année, de la Journée Test. Nous reprogrammerons le déroulé des essais durant la semaine des 24 Heures, afin de disposer de temps de roulage pour les débutants comme pour les nouvelles machines. Nous vous donnerons plus de détails dans la première semaine d'avril."

Calendrier provisoire des 24 Heures du Mans 2020

  • 13 et 14 septembre : Vérifications administratives et techniques (lieu à confirmer)
  • 16 et 17 septembre : Essais libres et qualificatifs
  • 19 et 20 septembre : Course
  • 21 septembre : Vérifications techniques d'après course   

Pour le Championnat du monde d'Endurance, dont les 24 Heures du Mans constituent désormais la finale, l'enjeu est aussi de résoudre la problématique du calendrier suite à l'annulation des 12 Heures de Sebring et au report des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Le calendrier de l'ELMS est lui aussi remis en question et concerne de nombreux concurrents engagés au Mans. 

"C'est un travail collectif avec les concurrents, les partenaires, les fédérations, les circuits pour nos événements internationaux, les organisateurs, les promoteurs, le ministère des sports, les autres disciplines sportives, les télévisions...", énumère Pierre Fillon. "Cela dépasse largement le cadre des circuits du Mans et uniquement les sports mécaniques. Une cellule est dédiée à cette élaboration, d'autant plus compliquée qu'il s'agit de réfléchir à un calendrier sur quelques mois et non pas une année, comme nous avons coutume de le faire d'ordinaire. Chaque jour, nous mettons à jour, reconsidérons la situation suivant l'évolution sanitaire, les directives mises en place, dans les différents pays, car il ne faut pas oublier que nous voyageons avec nos championnats mais que nos concurrents viennent d'autres pays que la France. Ils doivent pouvoir participer à nos épreuves."

Quelles seront les décisions prises ? "Vous aurez les détails dans les plus brefs délais", promet Pierre Fillon. 

partages
commentaires
Pilote et confiné : "Psychologiquement, il faut se redonner des objectifs"

Article précédent

Pilote et confiné : "Psychologiquement, il faut se redonner des objectifs"

Article suivant

Lella Lombardi, un demi-point pour l'Histoire

Lella Lombardi, un demi-point pour l'Histoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , ELMS , WEC
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Basile Davoine
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021