Le Mans - Buemi : "Le Pesage, un moment spécial"

B

B.D., Le Mans - Alors que les orages se sont abattus sur la Sarthe toute la nuit, la pluie continue d'arroser le circuit du Mans ce mardi. La journée s'annonce calme pour les pilotes, tandis que les équipes travaillent sur les préparatifs des premiers essais qui auront lieu demain. A cette occasion, Sebastien Buemi est les pilotes Toyota participent à divers rencontres avec les médias, avant d'aller une fois encore au contact des fans pour une séance d'autographes. Le Suisse, qui participe pour la deuxième aux 24 Heures du Mans, est revenu sur le pesage, qui s'est déroulé dimanche dans le centre-ville du Mans. "Le pesage, c’est un moment spécial au milieu de la ville, avec tous les contrôles administratifs, on voit beaucoup de fans", raconte Buemi à ToileF1. "C’est super parce que je trouve vraiment qu’on sent bien la montée de l’adrénaline en vue du week-end. On sent que petit à petit, ça monte, ça monte... C’est vraiment un super truc. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir. Ici, les gens connaissent vraiment bien, ce sont des passionnés du sport automobile, ils connaissent vraiment beaucoup de choses." Il y a dix jours, la Journée Test a permis à Toyota de prendre ses premières marques sur le tracé manceau, et malgré une météo capricieuse, l'équipe japonaise a pu boucler le programme nécessaire. Buemi regrette toutefois de ne pas avoir pu rouler davantage sur piste sèche. "Ça s’est bien passé car on a fait les kilomètres, on a roulé dans toutes les conditions. D’un autre côté ce n'était pas top car il a plu", rappelle-t-il. "On ne sait toujours pas le temps qu’il fera samedi et dimanche, donc s’il pleut au final ça aura été positif de faire quelques tours sous la pluie, mais sinon on reste un peu sur notre faim car on n’a pas pu faire beaucoup de tours dans les conditions sèches. Le problème, c’est qu’il y a plus de 60 voitures à la journée test. Et comme la séance n’est pas si longue que ça, tout le monde roule en même temps, donc c’est vrai qu’il y avait très peu de tours libres. Ça explique quand même beaucoup la grosse différence qu’on avait par rapport à Audi à la fin de la journée." La météo instable qui est annoncée pour toute la semaine mancelle laisse planer le doute, à la fois pour les essais et la course. Mais Buemi ne pense pas que la pluie pourrait se poser comme un allié de Toyota face à Audi. "Je pense que pour nous, du fait qu’ils ont le quattro (quatre roues motrices), c’est plutôt un désavantage", explique-t-il. "Par contre, on sait que quand il pleut il y a plein de choses qui peuvent se passer, la course est encore plus compliquée. Donc ça peut être bien comme ça peut être moins bien. Honnêtement, je préférerais que ça soit sec parce que ça sera plus à la performance. Si c’est mouillé, entre les Safety Car, les accidents, il y a tellement de choses qui peuvent arriver. C’est déjà dur quand c’est sec."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Sébastien Buemi
Type d'article Actualités