Le Mans Classic n'aura pas lieu en 2021 en raison du COVID

La dixième édition de Le Mans Classic ne se tiendra pas en 2021, en raison de la situation sanitaire tendue liée à la pandémie de COVID-19.

Le Mans Classic n'aura pas lieu en 2021 en raison du COVID

Comme l'an passé, quasiment à la même époque, l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) a décidé de reporter la dixième édition de Le Mans Classic, dans le contexte d'incertitude autour de la pandémie toujours en cours de COVID-19, "en raison des évolutions des contraintes appliquées aux événements de grande ampleur" peut-on lire dans le communiqué annonçant cette nouvelle.

Pour connaître la date précise de l'événement l'an prochain, il faudra attendre septembre même si le communiqué indique que celui-ci "pourrait se dérouler au premier ou second week-end de juillet 2022". L'événement sera également organisé en juillet 2023, année du centenaire des 24 Heures du Mans.

Lire aussi :

"Dans le cas où les spectateurs ne pourraient pas assister à l’événement à cette nouvelle date, les organisateurs communiqueront ultérieurement toutes les informations utiles concernant la billetterie", ajoute le communiqué.

Pierre Fillon, président de l’ACO, a déclaré : "Organiser Le Mans Classic à huis clos n’aurait pas de sens. Cet évènement est fait pour le public, et le manque de visibilité sur la situation actuelle engendre cette décision logique. Cet évènement aimé par tous les passionnés se tiendra en 2022, avant de revenir en 2023 pour une édition du centenaire des 24 Heures du Mans qui s’annonce exceptionnelle. L’Endurance Racing Legends, course support des 24 Heures du Mans cette année, permettra de célébrer l’automobile comme il se doit."

Patrick Peter, président de Peter Auto, a expliqué : "Les jauges maximales de personnes imposées par le gouvernement ne nous permettent pas de maintenir cet évènement aux dates initiales (1er au 4 juillet 2021). Par ailleurs, même s’il a été envisagé, un huis clos ne rendrait pas justice à cette manifestation et réduirait considérablement le bel hommage à la grande histoire de l’Endurance. Le Mans Classic sans public, sans exposants et sans clubs ce n’est pas Le Mans Classic."

"Nous nous retrouverons néanmoins dès le mois d’août lors des 24 Heures du Mans avec la présence des automobiles de l’Endurance Racing Legends en course de support. Les passionnés auront ainsi deux années successives de Mans Classic puisque nous referons une édition en 2023 qui sera l’occasion de renforcer l'hommage au centenaire de la création de la course des 24 Heures du Mans."

partages
commentaires
La première chaîne d'info en continu sur les sports mécaniques va voir le jour

Article précédent

La première chaîne d'info en continu sur les sports mécaniques va voir le jour

Article suivant

Le proto de course à hydrogène H24 a fait ses débuts

Le proto de course à hydrogène H24 a fait ses débuts
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , Vintage , WEC
Auteur Fabien Gaillard
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021