Taylor : Cadillac a un "travail inachevé" au Mans

Selon Wayne Taylor, dont l'équipe a remporté les 24 Heures de Daytona pour la deuxième année consécutive le week-end dernier, ramener Cadillac au Mans lui permettrait de boucler un "travail inachevé".

Taylor : Cadillac a un "travail inachevé" au Mans

L'ancien pilote américain a indiqué ses espoirs de ramener la marque Cadillac au Mans, suite à la domination du Wayne Taylor Racing lors des 24H de Daytona, et l'introduction du nouveau règlement LMDh, destiné à créer une convergence entre le WEC et l'IMSA. Les prototypes de la prochaine génération de l'IMSA pourront rouler aux côtés des Hypercars en WEC à partir de la saison 2021/2022.

"J'ai toujours dit que Le Mans est un travail inachevé pour Cadillac et moi", a expliqué Taylor, qui faisait partie de l'équipe 3GR qui gérait la participation de la marque américaine en 2001 et 2002. "La chance de pouvoir aller au Mans et gagner au général est inspirante. Avec les discussions entre l'IMSA et l'ACO, je ne peux rien imaginer de plus excitant pour moi, Max [Angelelli, co-propriétaire] et l'équipe que d'aller essayer de gagner Le Mans avec Cadillac."

Lire aussi :

Wayne Taylor a toutefois tenu à parler des dangers liés aux coûts d'un tel programme, surtout s'il s'accompagne d'une saison en WEC : "Je me méfie car tout le monde parle de constructeurs, y a-t-il une place pour une équipe comme la nôtre ? C'est assez difficile de trouver six millions de dollars pour un programme en IMSA, ça le serait encore plus pour trouver 15 à 20 millions pour le WEC. Il faut comprendre qu'une équipe indépendante ne peut pas faire un chèque d'un tel montant."

"Ce qu'il faudrait, c'est que Cadillac nous paie beaucoup d'argent en faisant de nous l'équipe d'usine, et que les autres Cadillac aillent se faire voir", a-t-il ajouté sur le ton de la plaisanterie. "La bonne chose est que j'ai 63 ans et je peux m'en tirer en disant tout ce que je veux !"

Wayne Taylor a un rôle clé dans l'histoire récente de Cadillac en Endurance, puisqu'il a piloté et dirigé l'équipe Doyle Racing qui a remporté les 24H de Daytona et les 12H de Sebring en 1996 avant de partir vers Le Mans avec les Riley & Scott MkIII dont l'ingénierie était assurée par Cadillac. Il a piloté pour la marque américaine lors de son retour en LMP en 2000 avant de prendre en main le programme avec Riley & Scott et l'équipe 3GR.

partages
commentaires
Penske de retour au Mans avec la convergence IMSA/WEC ?
Article précédent

Penske de retour au Mans avec la convergence IMSA/WEC ?

Article suivant

Rebellion aligne une deuxième auto au Mans avec Romain Dumas

Rebellion aligne une deuxième auto au Mans avec Romain Dumas
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021