Les deux Toyota alourdies pour les 24 Heures du Mans

Les organisateurs des 24 Heures du Mans et du WEC ont annoncé les chiffres de l'EoT pour la catégorie LMP1, avant l'édition 2020 des 24 Heures du Mans.

Les deux Toyota alourdies pour les 24 Heures du Mans

Les organisateurs ont annoncé le lest qui sera imposé aux deux Toyota pour les 24 Heures du Mans, qui auront lieu la semaine prochaine (19-20 septembre). En effet, le poids minimal des TS050 Hybrid a été revu à la hausse, passant de 888 kg en 2019 à 895 kg pour l'édition 2020. Cette décision entre dans le cadre de l'équivalence de technologie (EoT), mais demeure bien en-dessous du poids minimal de 932 kg auquel roulaient les deux prototypes LMP1 hybrides cette année en WEC. L'EoT pour les 24 Heures du Mans est toujours différente, compte tenu des particularités du tracé et de sa longueur (13,626 km).

Concernant les LMP1 privés, le poids minimum reste au même niveau qu'en 2019, à savoir 816 kg pour les prototypes dotés d'un moteur atmosphérique et 833 pour ceux disposant d'un moteur turbo.

Lire aussi :

Des modifications ont été apportées concernant la quantité de carburant par relais pour les LMP1 privés, ce qui permettra à Rebellion, Ginetta et ByKolles de parcourir 11 tours entre chaque arrêt au stand, soit le même nombre de boucles que les Toyota. Par ailleurs, les équipes privées disposeront d'un avantage d'une seconde lors des ravitaillements grâce à l'augmentation du diamètre de la bride d'alimentation en carburant.

Le principe de l'EoT ne doit pas être confondu avec celui des handicaps de performance, qui a vu le jour cette année et évoluait d'une manche à l'autre du WEC en fonction du classement au championnat. Le handicap de performance ne s'applique pas lors des 24 Heures du Mans, tel que convenu par la réglementation avant le début de la saison 2019-2020.

Coup de boost pour Aston Martin

#97 ASTON MARTIN RACING - Aston Martin Vantage AMR: Alexander Lynn, Maxime Martin

Concernant la catégorie GTE, un surplus de puissance a été accordé aux Aston Martin Vantage par rapport à l'édition 2019. Le constructeur britannique avait vu cette puissance réduite le vendredi avant la course, à la suite de la pole position signée par Marco Sørensen en GTE Pro. La BoP revient donc sur cette application. 

Les Aston Martin Vantage (1246 kg) et les Ferrari 488 GTE Evo (1279 kg) auront le même poids minimum que l'an passé. La seconde génération de la Porsche 911 RSR lancée cette année affichera 1286 kg sur la balance contre 1266 kg pour sa devancière.

partages
commentaires
Juan Pablo Montoya va faire son retour aux 24H du Mans
Article précédent

Juan Pablo Montoya va faire son retour aux 24H du Mans

Article suivant

Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans

Ginetta déclare forfait pour les 24 Heures du Mans
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021