24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Chronos supprimés, aucune Toyota en Hyperpole !

Conformément au règlement, la Toyota n°7 a perdu ses chronos en qualifications, provoquant son absence en Hyperpole aux 24 Heures du Mans.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota GR010 - Hybrid: Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi, Nyck De Vries

Toyota pouvait le craindre dès la fin des qualifications, et le verdict de la direction de course des 24 Heures du Mans n'a pas tardé à tomber, près d'une heure après la fin de la séance. C'est la double peine pour l'équipe japonaise, qui ne pourra pas défendre ses chances lors de l'Hyperpole jeudi soir puisqu'aucune de ses deux GR010 Hybrid n'intègre les huit premières places du classement.

Kamui Kobayashi était pourtant parvenu à signer le quatrième temps de la séance, mais le pilote nippon est ensuite parti à la faute dans l'enchaînement des virages Porsche. Problème, il est resté bloqué dans le bac à gravier et a contraint les officiels à brandir le drapeau rouge à deux minutes du terme de la séance, qui n'a pas pu repartir. Un scénario qui a privé la concurrence d'éventuelles améliorations.

Or le Règlement Spécifique des 24 Heures du Mans est formel, il s'agit d'un cas de figure qui peut provoquer une sanction des commissaires. C'est ce que précise l'article 10.2.4 : "Toute voiture provoquant un drapeau rouge lors d’une des séances de qualification verra tout ou partie de ses temps au tour supprimés de cette séance de qualification, sauf conditions exceptionnelles à la discrétion du Collège des Commissaires Sportifs. Toute voiture provoquant un drapeau rouge pourrait ne pas être autorisée à rejoindre les séances d’essais qualificatifs."

Sans grande surprise, les commissaires n'ont retenu aucune circonstance particulière, Kamui Kobayashi étant parti à la faute seul, sur une piste aux conditions idéales. Cette sanction permet à la Porsche n°12 de JOTA d'intégrer l'Hyperpole, tandis que l'autre Toyota grimpe à la 11e place, un résultat forcément loin des attentes de la marque. Une chose est donc d'ores et déjà certaine ce mercredi soir : pour la deuxième année consécutive, Toyota ne sera pas en pole position des 24 Heures du Mans.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent BMW en pole provisoire devant Cadillac aux 24H du Mans !
Article suivant La pole provisoire de BMW est "un vrai bon signe"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France