24 Heures du Mans
17 sept.
Warm-up dans
21 Heures
:
08 Minutes
:
09 Secondes

Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1

partages
commentaires
Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1
Par :

À l'issue de la première heure des 24 Heures du Mans, les deux Toyota ont creusé un petit écart en tête de la course. La Rebellion #1 est en difficulté.

B.V., Le Mans - Les Toyota, qui monopolisaient la première ligne suite à leur doublé en qualifications, ont conservé la tête du classement, toutefois non sans mal. Car la Rebellion #3, aux mains de Gustavo Menezes, n'a pas tardé à chiper la troisième place aux SMP – la #17 de Stéphane Sarrazin rétrogradant au cinquième rang – et s'est même attaquée avec succès à la Toyota #8 pilotée par Sébastien Buemi, qui a toutefois repris l'avantage quelques instants plus tard.

Lire aussi :

Les prototypes japonais ont ensuite profité de leur avantage en matière de performance pour creuser l'écart, Mike Conway (Toyota #7) jouissant d'une piste parfaitement claire pour enchaîner un 3'17"910 dès le deuxième tour, puis un 3'17"425 et un 3'17"297. Buemi, lui, ne descendait pas en dessous de 3'18. Pendant ce temps, Menezes (Rebellion #3) résistait tant bien que mal aux assauts de Vitaly Petrov (SMP #11) pour la troisième place.

Les premiers arrêts au stand, au huitième tour, ont ensuite vu la Rebellion #1 dépasser la SMP #17, qui a passé un peu plus de temps dans la pitlane. Mais ce prototype piloté par Bruno Senna a ensuite subi une crevaison et a rallié la voie des stands au ralenti, rétrogradant derrière les LMP2. Bref, après une heure de course, la Toyota #7 compte déjà 15 secondes d'avance sur la #8 et 35 secondes de marge sur la Rebellion #3.

Alpine prend l'avantage en LMP2, Corvette s'illustre en GTE Pro

Les LMP2, parlons-en ! La TDS #28, qui était en pole position dans sa catégorie, est restée en tête lors du premier relais aux mains de Matthieu Vaxiviere, mais c'est finalement l'Alpine #36 de Nicolas Lapierre qui a pris l'avantage. Suit la G-Drive #26, alors que le premier châssis non Oreca est la Dallara #29 du Racing Team Nederland. Le prototype engagé par DragonSpeed, le #31 piloté par Anthony Davidson, a perdu du terrain et se trouve huitième dans sa catégorie après avoir occupé le deuxième rang au départ. À noter le pépin subi par la #30 inscrite par Duqueine Engineering, qui s'est retrouvée au ralenti et a perdu un temps précieux. Elle est actuellement 60e au général.

Lire aussi :

En GTE Pro, Antonio García a fait feu de tout bois au volant de la Corvette #63 en dépassant la Ford #67 puis, par l'extérieur à Indianapolis, l'Aston Martin #95 qui était maniée par Nicki Thiim. Il s'est ainsi emparé de la tête de sa catégorie. Les Porsche étaient également en forme et la #92 de Kévin Estre s'est hissé au second rang après une belle lutte avec l'Aston Martin #95, la #93 de Nick Tandy lui emboîtant le pas.

 

Enfin, en GTE Am, c'est la Ferrari #54 du Spirit of Race, pilotée par Giancarlo Fisichella, qui mène la danse juste devant la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing. À noter que la Porsche #88 est partie en tête-à-queue aux mains de Satoshi Hoshino, surprise par une brève phase de Full Course Yellow survenue en raison de débris sur la piste.

 24 Heures du Mans - Top 10 à 16h

  Équipe   Écart Trs Arrêts
1
TOYOTA GAZOO RACING
#7
  17 1
2
TOYOTA GAZOO RACING
#8
15.397 17 1
3
REBELLION RACING
#3
34.732 17 1
4
SMP RACING
#11
47.727 17 1
5
SMP RACING
#17
56.569 17 1
6
BYKOLLES RACING TEAM
#4
1 tour 16 2
7
DRAGONSPEED
#10
6.225 16 1
8
SIGNATECH ALPINE MATMUT
#36
23.845 16 1
9
TDS RACING
#28
40.830 16 1
10
G-DRIVE RACING
#26
42.395 16 1

McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

Article précédent

McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

Article suivant

Conway assomme Buemi, la Toyota #7 s'échappe

Conway assomme Buemi, la Toyota #7 s'échappe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Auteur Benjamin Vinel