Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
28 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
8 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
64 jours

Le team Sic58 s’impose pour la première fois avec un doublé

partages
commentaires
Le team Sic58 s’impose pour la première fois avec un doublé
Par :
6 mai 2019 à 13:42

Le Grand Prix d'Espagne a offert son lot de surprises et de moments forts, dont la première victoire du team Sic58, 15 ans après le premier succès de Marco Simoncelli en 125cc. C’était le 30 avril 2004, sur ce même tracé de Jerez.

Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
John McPhee, SIC Racing Team
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Celestino Vietti, Sky Racing Team VR46
Aron Canet, Max Racing Team
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Celestino Vietti, Sky Racing Team VR46
Lorenzo Dalla Porta, Leopard Racing
Romano Fenati, Snipers Team
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Can Oncu, KTM Ajo
Alonso Lopez, Estrella Galicia 0,0

Depuis plusieurs courses, la victoire, ou du moins le podium, semblait se rapprocher pour le team Sic58, Niccolò Antonelli et Tatsuki Suzuki évoluant à chaque fois dans le groupe de tête. Cela s’était même précisé lors du Grand Prix d’Austin, où tous deux avaient mené l’un après l’autre la course, avant de finalement terminer quatrième pour l’Italien, et de chuter pour le Japonais. Deux semaines plus tard, les deux pilotes ont concrétisé, et de la plus belle des façons en offrant à leur équipe un doublé, et par la même occasion son premier podium et sa première victoire.

Lire aussi :

Si la veille la pole était revenue à Lorenzo Dalla Porta, la première de sa carrière, les deux représentants de l’équipe de Paolo Simoncelli n’étaient pas bien loin sur la grille, Suzuki s’élançant deuxième et Antonelli quatrième. Ce dernier a rapidement su s’imposer en tête dans les premiers tours de course, avant de rétrograder petit à petit jusqu’en 13e position, pendant que son coéquipier menait à son tour, auteur d’une course solide et régulière.

Remontant comme une flèche dans les derniers tours, Antonelli est finalement venu prendre la première place pour s’imposer pour la quatrième fois de sa carrière, mettant ainsi un terme à plus de trois ans sans victoire, son dernier succès remontant au Qatar 2016. "Pour moi nous sommes rapides depuis le début de l’année, mais en Moto3 c’est difficile de faire un bon résultat", a expliqué Antonelli au micro du site officiel du MotoGP. "Tatsuki et moi avons fait une course fantastique et je crois que pour le team Sic58 le week-end ne pourrait pas être plus parfait. Personnellement je suis très ému. La course a été difficile, avec beaucoup de contacts. En milieu de course je me suis retrouvé loin, mais j’ai eu le rythme pour revenir aux avant-postes."

De son côté, Suzuki s’est offert son premier podium, qu’il attendait depuis un moment maintenant. "Lors de la dernière course j’avais vraiment été très proche de terminer sur le podium, et même de gagner. Ce podium est donc important pour moi et pour l’équipe, et puis c’est ici que Marco Simoncelli avait remporté sa première course", a déclaré le Japonais. "J’ai essayé de rester devant aussi longtemps que possible car je sais que sur cette piste c’est très difficile de doubler. Lors des derniers tours j’étais en tête mais j’ai commis une erreur et j’ai perdu des places. Dans le dernier tour je me suis dit qu’il fallait que je tente tout pour monter sur le podium."

Fenati malchanceux, Canet bien placé

Derrière le binôme du Sic58, le podium a été complété par le rookie Celestino Vietti . Ce dernier, parti de la première ligne pour la première fois de sa carrière, a lui aussi mené la course à plusieurs reprises, et a parfaitement su gérer, malgré son peu d’expérience de la catégorie. "Je suis bien parti, j’ai cherché à attaquer lors des premiers tours afin de prendre un peu l’avantage", a-t-il commenté. "Puis à la mi-course j’ai eu du mal avec le pneu arrière, mais j’ai tenu bon et je suis revenu. Lorsque j’ai vu [Marcos] Ramírez chuter devant moi j’ai eu peur, mais j’ai essayé d’éviter sa moto et de rester concentré. J’ai tout donné dans le dernier tour, j’étais deuxième, mais Suzuki m’a eu ! Ce n’est pas grave, c’est un excellent résultat."

L’un des moments marquants de cette course a en effet été la chute de Marcos Ramírez, qui est parti à la faute de façon spectaculaire, en touchant la roue arrière d’Antonelli en pleine ligne droite. Si le pilote a terminé dans l’herbe, sans se blesser, sa moto est partie en plein milieu de la piste, manquant de peu de créer un carambolage de taille, tout le monde parvenant à l’éviter. Le malchanceux de l’histoire est Romano Fenati, bien placé dans le groupe de tête, et qui a été obligé de partir dans l’herbe pour ne pas toucher la machine en perdition de l’Espagnol. Cette manœuvre a mis un terme à sa course, et marque ainsi son troisième incident en trois Grands Prix, après la mauvaise compréhension d’une information en Argentine, et une chute au Texas.

Lire aussi :

Sept autres pilotes n’ont pas franchi la ligne d’arrivée, dont Jaume Masia, leader du championnat jusque-là, parti à la faute en début de course. Tout ceci joue en la faveur d’Arón Canet, qui a su jouer placé. S’il a un temps été leader de la course et a dû se contenter de la quatrième place finale, il a marqué de précieux points pour le championnat, dont il conserve la tête pour un petit point sur Antonelli. Les deux hommes, qui cumulent 58 et 57 points, disposent d’un léger écart sur Masia, Kaito Toba et Dalla Porta, qui totalisent respectivement 45, 41 et 40 points.

Spain Moto3 - Jerez - Course

P. Pilotes Moto Écart
1 Italy Niccolò Antonelli Honda 39'30.327
2 Japan Tatsuki Suzuki Honda 0.242
3 Italy Celestino Vietti Ramus KTM 0.305
4 Spain Aron Canet KTM 0.472
5 Spain Albert Arenas KTM 0.563
6 Japan Kaito Toba Honda 1.133
7 Czech Republic Jakub Kornfeil KTM 1.187
8 Italy Lorenzo Dalla Porta Honda 1.291
9 Japan Ai Ogura Honda 1.430
10 Italy Andrea Migno KTM 1.441
11 South Africa Darryn Binder KTM 6.836
12 United Kingdom John McPhee Honda 6.851
13 Japan Kazuki Masaki KTM 7.104
14 Spain Alonso Lopez Honda 7.113
15 Japan Ayumu Sasaki Honda 7.119
16 Italy Dennis Foggia KTM 8.968
17 Italy Tony Arbolino Honda 10.252
18 Turkey Can Öncü KTM 15.474
19 Italy Stefano Nepa KTM 30.984
20 Spain Vicente Perez KTM 31.035
21 Italy Riccardo Rossi Honda 38.862
22 Meikon Kawakami KTM 47.894
23 Spain Marcos Ramírez Honda 1'14.849
  Kazakhstan Makar Yurchenko KTM 1 Lap
  Spain Sergio Garcia Dols Honda 4 Laps
  Spain Raul Fernandez KTM 4 Laps
  Italy Romano Fenati Honda 4 Laps
  United Kingdom Tom Booth-Amos KTM 4 Laps
  Argentina Gabriel Rodrigo Honda 8 Laps
  Czech Republic Filip Salač KTM 12 Laps
  Spain Jaume Masia KTM 20 Laps

Article suivant
Il y a 15 ans, la première victoire en Grand Prix de Dovizioso

Article précédent

Il y a 15 ans, la première victoire en Grand Prix de Dovizioso

Article suivant

Essais de Jerez - Au tour du Moto2 et du Moto3 !

Essais de Jerez - Au tour du Moto2 et du Moto3 !
Charger les commentaires