L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance

Le constructeur italien souhaite maintenir son avantage dans ce domaine malgré une réglementation toujours plus restrictive et la concurrence accrue de ses adversaires en la matière.

L'aéro, cheval de bataille de Ducati dans sa quête de performance

Lors de sa présentation réalisée vendredi soir en Suisse à Neuchâtel, Ducati a surtout marqué les esprits avec les nouvelles couleurs qui recouvreront la future GP19.

La prédominance de rouge a été notée par tous les observateurs, mais au-delà des simples apparences la nouvelle Desmosedici, dont la version définitive ne sera sans doute connue que lors de l'ultime séance d'essais officiels début mars, devrait surtout arborer de nouveaux éléments aérodynamiques, domaine dans lequel la marque de Borgo Panigale a été pionnière ces dernières années.

Lire aussi :

La moto définitive pas avant le Qatar

"D'un point de vue aérodynamique, nous introduirons probablement quelque chose à Sepang, ça dépend un peu comment se passent les choses, mais la moto définitive sera sûrement celle que nous verrons le dernier jour du test au Qatar", confirme ainsi le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall'Igna. "Les tests sont moins nombreux cette année par rapport à l'année dernière et il y aura donc une dilution des améliorations diverses, ou des améliorations possibles."

Jusqu'en 2016, Ducati s'était rendu maître dans le domaine des ailerons, qui permettait d'optimiser la transmission de puissance au sol en contrant le phénomène de wheelie.

Ces appendices interdits depuis lors, cela n'a pas empêché de laisser ces deux dernières années une grande marge de manœuvre aux équipes au niveau aérodynamique, avec l'introduction de carénage toujours plus perfectionnés.

Lire aussi :

Mais là encore, le règlement a fait l'objet pour 2019 d'une modification, avec désormais plus de contraintes introduites dans ce secteur. "Le règlement 2019 est sans aucun doute plus restrictif", confirme Dall'Igna. "D'une part parce qu'il empêche de toucher au carénage, c'est à dire la possibilité d'intégrer ou de retirer des éléments. Et d'autre part parce qu'il y a une limitation de la taille du carénage. Je m'attends à ce que la charge aérodynamique soit légèrement plus faible par rapport à la moto de 2018. Cependant, après deux années de changements au niveau du règlement aérodynamique, j'espère que nous sommes enfin arrivés à un règlement stable, qui est la seule façon possible de réduire les coûts en MotoGP."

Des propos corroborés par l'ingénieur du développement aérodynamique chez Ducati, Edoardo Lenoci : "Les réglementations ont beaucoup changé ces deux dernières années concernant ce qui est possible de faire en matière d'aérodynamique. Bien sûr, en tant qu'ingénieurs, nous aimerions que ces changements aillent dans la direction d'une hausse de la performance, mais parfois ce n'est pas le cas, par exemple pour des questions de réduction des coûts."

Ducati, leader contesté en aérodynamique

Reste que le constructeur italien a ouvert la voie dans le domaine de la recherche de la performance dans le domaine de l'aérodynamique, et a depuis lors été singé par ses adversaires qui rivalisent d'innovations en la matière.

Lire aussi :

Une situation flatteuse mais qui pousse aussi l'équipe transalpine à se surpasser en permanence pour maintenir son avantage. "D'un côté, nous sommes contents de cela car c'est nous qui avons débuté sur ce chemin, et nous avons sans doute été dans le vrai en investissant de l'argent [dans ce domaine]", reprend Lenoci. "D'un autre côté, c'est également motivant pour nous, car cela nous garde sous pression pour toujours aller plus loin dans le niveau de développement et la poursuite de nouvelles idées à introduire."

Ducati va encore avoir à disposition deux séances d'essais officiels avant le début de la saison, en Malaisie puis à Valence, pour rester la référence dans ce domaine qui pourrait bien représenter pour la marque un atout majeur dans sa quête du titre en 2019.

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Dovizioso : "Notre équipe pourra créer une belle surprise cette saison"
Article précédent

Dovizioso : "Notre équipe pourra créer une belle surprise cette saison"

Article suivant

Dovizioso-Petrucci ? "La plus belle collaboration entre coéquipiers"

Dovizioso-Petrucci ? "La plus belle collaboration entre coéquipiers"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021