GP de Styrie : une seule différence dans l'allocation Michelin par rapport à 2020

Avec le Red Bull Ring, Michelin s'attaque à une piste potentiellement piégeuse et qui, surtout, soumet les MotoGP à de fortes sollicitations avec des vitesses élevées et le risque de fortes chaleurs dans les pneus.

GP de Styrie : une seule différence dans l'allocation Michelin par rapport à 2020

C'est l'heure de la reprise pour le MotoGP ! Deux Grands Prix sur le Red Bull Ring vont relancer le championnat après une longue pause estivale. Sur un circuit aussi atypique, qui a autant fait vibrer que trembler l'an dernier, Michelin doit se préparer à un défi de taille, avec de très longues lignes droites et des vitesses très élevées. Du point des pneus, ces caractéristiques requièrent des précautions particulières.

"Le Red Bull Ring est un circuit exigeant, surtout pour le pneu arrière. C'est le circuit dont la vitesse moyenne est la plus élevée en MotoGP [187,2 km/h, ndlr]. Ce n'est pas un hasard si nous avons une construction spécifique que nous utilisons uniquement là-bas et en Thaïlande : il s'agit d'un pneu conçu pour maintenir la température plus basse. Il y a beaucoup de lignes droites et de longues accélérations, donc il y a beaucoup d'appui sur le pneu arrière et cela a tendance à générer beaucoup de chaleur", décrit Piero Taramasso, responsable deux roues pour Michelin Motorsport, auprès de l'édition italienne de Motorsport.com.

Lire aussi :

Pour cette édition 2021 de ce double rendez-vous, Michelin a prévu une allocation en grande partie similaire à celle de l'an dernier, à une exception près. "Le seul changement par rapport à 2020 concerne le pneu avant dur : nous allons apporter un pneu asymétrique, plus dur sur le côté droit, pensé pour garantir une plus grande constance pendant la course et ne pas avoir de dégradation de la performance", explique le responsable italien. "Il peut également aider dans les freinages, parce qu'en Autriche le blocage de l'avant est un phénomène typique, et par rapport au pneu dur de 2020, il offre plus d'adhérence dans la partie centrale ainsi que plus de résistance sur le côté droit."

"Les pneus tendres et medium sont exactement les mêmes que l'année dernière. Et, à l'arrière, nous aurons trois pneus asymétriques, avec les mêmes composés que ceux de 2020. Du reste, même s'il y avait eu un drapeau rouge dans les deux courses, les pneus medium et soft s'étaient très bien comporté en course", souligne Piero Taramasso. Sur la base de cette expérience, il s'attend à voir les pilotes utiliser le soft ou le medium à l'arrière et le medium ou le hard à l'avant, le choix approprié selon lui afin de couvrir la distance de la course avec les meilleures performances en cas de temps sec.

Si tout est rodé en ce qui concerne l'adaptation à la typologie de la piste et à l'asphalte, il reste toutefois une inconnue de taille : la météo. Car au cœur d'un été jusqu'ici très mouvementé en Europe, les prévisions sont incertaines, avec notamment un risque d'orages annoncé pour la journée de dimanche.

"La météo pouvait être assez capricieuse : nous pourrions tout avoir, du froid à la pluie. Ce ne serait en tout cas pas un problème pour la construction faite pour les températures élevées", assure Piero Taramasso, "car nous l'avons déjà utilisée dans des conditions froides. Si jamais les températures étaient très basses, nous pourrions toujours travailler sur les pressions afin de générer plus de chaleur et peut-être augmenter un peu l'appui à l'arrière, mais je ne pense pas que nous nous trouverons dans ce genre de situation."

En revanche, la pluie pourrait être crainte pour les pièges qu'elle engendre sur le bitume très glissant du Red Bull Ring. "Le freinage du virage 1 est assez difficile parce qu'il y a beaucoup de gomme laissée par les autos et cela rend l'asphalte très glissant à cet endroit. Nous nous sommes déjà trouvés dans ces conditions avec nos pneus pluie et nous n'avions pas eu trop de problèmes, donc nous ne sommes pas inquiets. Ce sont plutôt les pilotes des petites catégories qui ont posé des questions en termes de sécurité", souligne Piero Taramasso.

"Nous allons donc apporter notre allocation standard, avec des pneus avant symétriques et des pneus arrière asymétriques, et nous sommes certains que les pilotes trouveront une solution adaptée à toutes les conditions. D'autant que c'est un circuit particulier, avec beaucoup de côtes et de descentes, mais aussi des virages avec un léger banking, si bien que l'asphalte peut sécher très rapidement, mais il peut aussi y avoir des petits ruisseaux, donc il faut être prêt à tout."

partages
commentaires
Pol Espargaró veut résoudre les problèmes avant de penser à la Honda 2022

Article précédent

Pol Espargaró veut résoudre les problèmes avant de penser à la Honda 2022

Article suivant

Valentino Rossi va donner une conférence exceptionnelle

Valentino Rossi va donner une conférence exceptionnelle
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021