Dovizioso : Le niveau actuel, sans doute pas suffisant face à Márquez

partages
commentaires
Dovizioso : Le niveau actuel, sans doute pas suffisant face à Márquez
Par : Léna Buffa
9 août 2018 à 09:45

Le pilote Ducati craint que ses progrès et ceux de la Desmosedici ne permettent pas de contrer le pilote Honda, leader du championnat et solide quelle que soit la piste.

Sa victoire de dimanche, la première de sa carrière à Brno et la première de Ducati depuis dix ans sur cette piste récemment trustrée par Honda et Yamaha, ne fait pas tourner la tête du pragmatique Andrea Dovizioso. Cherchant toujours à remettre les performances dans leur contexte, l'Italien voit du positif, bien entendu, mais refuse de penser que ce succès balaye d'un coup les difficultés qu'il rencontre.

"Je me sens plus léger, mais pas pour la victoire, pour le week-end", assure-t-il, ravi de la manière dont il a construit son Grand Prix et de la force que cela procure à son succès. "D'une certaine façon, la victoire peut compter peu s'il n'y a pas de substance : après, tu arrives sur d'autres courses et peut-être que tu n'arrives pas à faire certains résultats. On a réussi à progresser pendant ce week-end, mais d'une certaine manière on n'est pas encore au point."

Lire aussi :

Pas au point, car l'adversaire se nomme Marc Márquez et requiert la perfection à quiconque oserait penser le priver du titre. Or Dovizioso estime qu'il a gagné "sans marge" et que Ducati est plus à la pleine que les autres marques avec l'usure de ses pneus, un constat qui tempère vite son optimisme.

"De l'extérieur, il y a certaines choses qui ne se voient pas", assure le pilote italien. "Chacun a ses propres caractéristiques, ses qualités et ses défauts. À mon avis, on a une très bonne base, on l'a prouvé sur pratiquement tous les circuits cette année et encore plus à Brno, une piste sur laquelle on a toujours eu du mal par le passé, mais on n'est pas encore au point. Pour se battre contre Marc et contre Honda, il faut l'être un peu plus, et surtout quand on a autant de retard à rattraper [au championnat]."

Trois abandons qui laissent des regrets

Au-delà même du fait qu'il compte deux victoires contre cinq pour le leader, Dovizioso ne peut que regretter les trois abandons qu'il a subis entre Jerez, Le Mans et Barcelone, une mauvaise passe qui pèse très lourd dans ses 68 points de retard. "Des regrets, il y en a forcément, trois zéros ça pèse lourd. Ça aurait sûrement été des podiums, si ce n'est quelque chose de plus, et je suis donc convaincu qu'on aurait été au même niveau que Marc [au championnat]. Est-ce qu'on aurait pu se battre jusqu'au bout ? Je ne sais pas."

Lire aussi :

"Ça n'est pas comme l'année dernière, où on était plus ou moins au même niveau et celui qui en a plus à la fin gagne. On n'est pas dans cette situation, malheureusement, parce qu'on a eu trois zéros. Alors parler du championnat est hors de sujet, parce qu'il reste encore beaucoup de points [en jeu], mais surtout parce qu'on n'est pas encore bien à 100%."

"Si on était au point sur l'aspect où à mon avis on ne l'est pas encore, alors j'aurais mon mot à dire, je pourrais imprimer le rythme plus ou moins sur toutes les pistes et avoir un gros effet sur le championnat. En ce moment, on est rapides partout, on peut être sur le podium sur toutes les courses, mais contre Marc ça ne suffit probablement pas : lui, quand une piste est bonne pour lui il gagne, et quand elle n'est pas bonne pour lui il monte sur le podium."

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team

Troisième du championnat comme il l'était l'an dernier à la même date, Dovizioso compte à ce jour 113 points, contre 133 il y a un an. Il a cependant 68 unités de retard, là où il en affichait 21 à l'époque. "On n'est pas du tout focalisés sur le championnat", assure-t-il, promettant que "ça n'est pas une obsession".

"Déjà quand tu es bien à tous les niveaux, tu as du mal à battre Marc. Il est fort, il n'est pas imbattable mais il est difficile à battre. Alors étant donné qu'à mon avis il nous manque encore un aspect, c'est inutile de dire qu'on pense au championnat, qu'on peut combler notre retard. Il termine avec nous à toutes les courses, même quand on n'est pas sur ses pistes, il faut être objectif. Ceci étant dit, le championnat est ouvert jusqu'au bout."

Lire aussi :

Il n'empêche que le numéro 4 arrive en Autriche dans la lignée d'un week-end où il estime avoir obtenu des résultats précieux pour la suite de la saison. "Je pense qu'on a bien progressé ce week-end quant à mon style de pilotage sur la moto − beaucoup. C'est le premier point. Le deuxième, c'est qu'on a compris certaines choses qui vont à mon avis nous aider à gérer toutes les pistes."

Place maintenant à une piste qui, sur le papier, se veut beaucoup plus favorable à la Desmosedici que ne l'était Brno. "Sans aucun doute, on sera compétitifs", pressent Dovizioso, qui pense toutefois ne pas être débarrassé du meneur du championnat. "Je m'attends à ce que Marc soit compétitifs, et que d'autres le soient aussi plus que les autres années. La victoire, je la vois plus difficile à obtenir que les autres années. C'est une piste un peu particulière, mais je m'attends à ce que puisse fonctionner un peu en Autriche ce qu'on a changé [à Brno], et surtout sur les autres pistes."

Prochain article MotoGP
KTM doit faire le choix de la sécurité pour son GP maison

Article précédent

KTM doit faire le choix de la sécurité pour son GP maison

Article suivant

Ducati : La chute de Pirro aurait été évitée avec plus d'aérodynamique

Ducati : La chute de Pirro aurait été évitée avec plus d'aérodynamique
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités